• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

37 Tour de France.jpg
Sur la route du Tour avec Sportbreizh
OK
Actualités
          • A la veille de la Flèche Wallonne, la première partant de la ville de Seraing, tout le monde cherche la formule pour parvenir à faire vaciller le recordman de victoires sur le Mur de Huy, Alejandro Valverde. On entretient l’espoir dans le clan de Julian Alaphilippe pour son retour sur les Ardennaises, mais aussi chez Dan Martin. C’est une autre collectionneuse, Anna van der Bregen, que les championnes tenteront de contrer sur la Flèche Wallonne Femmes, qui fête ses vingt ans.
          • Les infos à J-1
          • Davide Bramati Ds de l'équipe Quick Step 

            Après une coupure forcée pour blessure au printemps 2017, Julian Alaphilippe retrouve avec appétit les Ardennaises. La 7e place du coureur français sur l’Amstel Gold Race donne confiance à son directeur sportif Davide Bramati, y compris pour aller battre Alejandro Valverde : « Julian va très bien, il a passé deux journées  de récupération assez tranquilles, avec 35 km d’entraînement hier, 55 km aujourd’hui. Nous avons bien vu qu’il avait de bonnes jambes dimanche. D’ailleurs quand Valverde a accéléré, il a bien gardé sa roue. Bien sûr, Valverde est très fort, mais nous pouvons aussi compter sur équipe très compétitive et expérimentée, avec Philippe Gilbert mais aussi Bob Jungels. Enric Mas va quant à lui découvrir la Flèche, mais c’est une montée finale qui peut aussi lui correspondre. En tout cas, notre force collective nous permettra peut-être de mettre la pression sur Valverde… il n’est pas imbattable ». 

             

            Maxtin Fernandez  DS de l'équipe UAE Emirates

             

            Le directeur sportif d’UAE Emirates compte sur son leader Dan Martin pour aller chercher une victoire qu’il poursuit depuis plusieurs années sur la Flèche, mais craint comme tout le monde l’épouvantail Alejandro Valverde : « Nous préparons la course autour de Dan Martin, même si on a des coureurs comme Rui Costa (10e en 2016) et Diego Ulissi (3 fois dans le Top 10) qui peuvent bien faire sur ce type d’arrivée. Sur une course comme la Flèche, Alejandro Valverde est celui qui a fait les plus grandes performances. Dan arrive juste après (2e en 2014 et 2017, 3e en 2018). Il n’est peut-être pas au top du top, il est tombé en Catalogne, mais on a confiance en lui. Cette course est parfaite pour lui. Dan a tout le soutien de l’équipe, il sait calculer sa distance, mais sur une course comme celle-là, face à Valverde, c’est compliqué. Ce n’est pas seulement qu’il a gagné les quatre dernières éditions mais c’est peut-être le meilleur Valverde qu’on a vu ces dernières années. Si sans être à son maximum il a gagné quatre fois, alors maintenant qu’il est au-dessus de tout le monde, c’est l’homme à battre sans le moindre doute. »

             

            Bruno Cenghialta DS de l'équipe Astana

             

            Les coureurs de l’équipe Astana surfent actuellement sur une vague de succès et entendent bien poursuivre avec la même réussite leur campagne des classiques. Pour autant, leur directeur sportif Bruno Cenghialta mise davantage sur  la Doyenne que sur la Flèche : « C’est une très bonne période, nous gagnons partout, y compris sur le Tour des Alpes avec Miguel Angel Lopez aujourd’hui et Pello Bilbao hier ! Cela prouve que nous avons bien travaillé, puisque ça se concrétise en résultats. Sur l’Amstel Gold Race, nous avons bien couru, et Michael Valgren était très fort. Mais même s’il est en confiance, il doit quand même choisir ses courses et nous pensons plutôt à dimanche. En revanche, le Mur correspond peut-être mieux à un coureur comme Tanel Kangert… plutôt pour aller chercher le Top 5 que de battre des coureurs comme Valverde ou Alaphilippe ».     

             

             

Rechercher une actualité
Recherche
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite