• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

70 090521 TW 072  Gus Sev.jpg
Sportbreizh, le site du vélo en Bretagne
OK
Actualités
      • Benoît Jarrier « Terminer deuxième de cette façon-là, c'est comme une gagne »

      • Publié le 15/04/2012
          • Habitué des échappées depuis le début de saison, Benoît Jarrier (Véranda Rideau) a une nouvelle fois parcouru un bon nombre de kilomètres aux avant-postes, aujourd'hui. Cette fois-ci, au Tro Bro Léon, le Paris-Roubaix breton, il n'a pas été revu par le peloton. Terminant à la deuxième place, le coureur est tout de même satisfait de lui.
          •  Benoît Jarrier « Terminer deuxième de cette façon-là, c'est comme une gagne »
          •  Benoît Jarrier « Terminer deuxième de cette façon-là, c'est comme une gagne »
          • Que ressentez-vous en terminant 2e, si près de la victoire ?

            C'est sûr que ce n'est pas une gagne, mais c'est tout comme. Avec tous les efforts que j'avais faits tout au long de la course devant, une deuxième place c'est déjà superbe. Si j'avais su ça avant le départ j'aurais signé de suite. J'ai vraiment tout donné. Faire toute l'échappée devant et arriver deuxième c'est une concrétisation de tous les efforts fournis.

             

            Vous y avez cru à un moment ?

            J'y ai cru quand on est revenu sur Éric Berthou, je me suis dit : tous les trois on est aussi fatigués l'un que l'autre, alors on va bien voir... Malheureusement le vainqueur était dans de meilleures conditions que moi. Quand je l'ai vu partir je savais que c'était fini et j'ai joué pour la place de deux. J'ai tout donné.

             

            Une échappée de plus...

            Oui j'ai souvent pris des échappées, et malheureusement ça ne va pas beaucoup au bout, la première étape du Circuit de la Sarthe, à Cholet Pays de Loire, et même chez les amateurs aussi. J'ai pas mal de kilomètres en tête au compteur. Alors pour une fois que ça va (presque) au bout je suis satisfait. Chercher une deuxième place comme ça c'est super, et encore plus sur le Tro Bro Léon.

             

            Pour votre 1e année chez les professionnels, on peut dire que c'est un bon début de saison ?

            Je me suis plutôt bien intégré dans le monde professionnel. Ce n'est pas toujours évident, il y a un palier à franchir. Cet hiver j'ai énormément travaillé avec Denis Robin mon entraîneur pour arriver à ce niveau-là. Et aujourd'hui c'est le travail qui paye. Je suis content pour moi mais aussi beaucoup pour lui, pour le temps qu'il passe à m'entraîner.

             

            Propos recueillis par Marie Tiburce, à Lannilis, à l'arrivée de la course.

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite