• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

Sportbreizh - Le site du vélo en Bretagne - Tout le cyclisme et le cyclotourisme en Bretagne

 

49 796805976 2 v2.jpg
C'est parti pour la saison 2019 en France !
OK
Plouay respire

Gurvan Musset

Plouay respire

Coup de massue sur la tête des organisateurs de Plouay, la semaine passée. La rumeur enflait et une annonce de France TV l'avait confirmé : l'épreuve bretonne ne serait plus diffusée au national sur France TV. Et du coup, l'équipe de Jean-Yves Travaux menaçait de jeter l'éponge et de ne plus organiser leur Bretagne Classic. Finalement, la raison (avec une forte mobilisation)l 'a emporté...

 

"Notre accord concernant la Bretagne Classic Ouest-France est arrivé à échéance après l'édition 2018. Nous sommes au regret de vous informer que nous ne pourrons pas poursuivre notre partenariat télévisuel en ce qui concerne la diffusion de cet événement sur les antennes du groupe France Télévisions pour les prochaines éditions."  C'est en ces mots que France TV annonçait au comité de Plouay que la Bretagne Classic ne serait plus diffusée. Bien évidemment, en ce début d'année 2019, Jean-Yves Tranvaux tombait de sa chaise et ne cachait pas son émotion ! "C'est la fin de Plouay !" lançait même Jean-Yves Tranvaux dans la presse et sur les ondes. Des larmes dans les yeux et la voix, le patron de l'organisation évoquait un affront fait à des bénévoles qui se dépensent sans compter pour proposer une épreuve World Tour, pour réunir un énorme budget d'un million d'euros !

Le problème, c'était évidemment l'avenir : pour cette année et surtout pour les saisons suivantes ! Une épreuve de ce niveau qui ne proposerait plus de signal international, qui n'aurait plus de diffusion nationale serait hélas appelée à revoir ses ambitions à la baisse, à ne plus jouer dans la cour des (très) grands. Et il est bien là le problème des organisateurs : même si une organisation n'a rien à se reprocher, même si le rapport UCI est excellent, même si la course est belle, même si le Président de l'UCI habite dans le même département, même si le patron des sports de FTV a des origines bretonnes... Malgré tous ces "même si", les comités ne sont plus à l'abri de la claque et du clap. Exit la prime au mérite !

Mais à l'heure où Jean-Yves Tranvaux respire beaucoup mieux, reste maintenant à connaitre les véritables raisons de cet arrêt envisagé de la diffusion. Car, même si l'heure est à la restriction des budgets et au serrage de ceinture au sein de France TV -y compris au sein du prestigieux service des sports- il est difficile de croire que c'est la seule raison qui pousse FTV à stopper une collaboration lancée en 1991.

Depuis des années, c'est une sorte de leitmotiv : "c'est une demande de la télé". Nous avons régulièrement entendu cette phrase dans la bouche d'organisateurs qui ont tout fait pour s'adapter et répondre aux exigences. Au fil des ans, il a fallu changer de circuit, placer un petite route à l'approche de l'arrivée, rallonger la boucle, effectuer une partie en ligne, placer un puis deux sentiers... En bons élèves, Tranvaux et ses camarades ont écouté et tenté de répondre aux demandes mais visiblement cela ne suffisait pas !  Les audiences TV de Plouay ne sont pas mauvaises mais à un peu de plus de 6 points, on est très loin des 17% de Paris-Roubaix, des 30/40 points des meilleures étapes du Tour de France ou encore du récent revival d'un Paris-Tours "new look".

Plouay a donc réussi à se relever et à convaincre, avec l'aide de nombreux politiques, y compris du plus haut niveau national : la très belle histoire va donc  continuer. Mais gageons que cet avertissement, ce coup de froid, laissera des traces et qu'il engagera le comité de Plouay à réfléchir à une avenir où une épreuve ne dépend pas totalement de la télé. A l'époque du numérique triomphant, Plouay est assez puissant pour y trouver sa place.

GM

 

Pipich aura sa revanche

Pipich aura sa revanche

Depuis ses années amateurs, il est l'un des coureurs pros les plus appréciés des Bretons qui l'ont affectueusement surnommé Pipich. Après une saison 2017 étincelante avec notamment trois victoires, le Landernéen Laurent Pichon n'a pas pu réitérer ses exploits en 2018. Le sociétaire du Team Arkéa Samsic revient pour nous sur cette saison délicate, avant de nous dévoiler ses ambitions pour 2019. Rencontre...

En 2018, Laurent Pichon a, selon lui, fait "sa pire saison en terme de résultat brut." En effet, le Finistérien a bien joué de malchance en début de saison : "Je pense que, physiquement,  j'étais aussi bien que l'année dernière sur la période mars-avril, sauf qu'il me manquait de la réussite. C'est difficile de tout énumérer, mais par exemple lors de la classique Loire-Atlantique je tombe plusieurs fois et je me fais revoir à la flamme rouge. Ensuite, au Tro Bro Leon, je suis dans le match pour la gagne et je fais une fringale à dix kilomètres de l'arrivée. Beacoup de petites choses qui font qu'au lieu de chercher un bon résultat, il y a rien du tout."

Ensuite, Laurent Pichon a coupé de mi-avril jusqu'à la fin mai pour préparer le Tour de France : "C'était un peu dur lors de ma reprise début juin mais j'ai pu atteindre un bon niveau physique sur le Tour de France. Derrière, j'ai voulu maintenir cette forme et malheureusement, je n'ai tenu que jusqu'au 20 août à peu près. La fin de saison a été beaucoup plus difficile : à trop vouloir bien faire ça n'a pas marché."

L'ancien vainqueur de la Route Adélie se confie également sur l'arrivée d'André Greipel au sein du Team Arkéa Samsic : "Je suis très satisfait de l'arrivée d'André, je vais retrouver un rôle que j'ai connu par le passé avec Nacer Bouhanni à la FDJ. D'ailleurs, cet hiver nous avons bien bossé le sprint et le train : ce sera un plaisir de travailler pour lui sur des épreuves comme -je l'espère- Paris-Nice où je pourrai également travailler pour Warren."

 

 

Mais Laurent aura quand même des objectifs personnels cette année : "Il y aura les épreuves de Coupe de France où je sais que je peux jouer les premiers rôles, notamment en Bretagne où elles sont encore toutes à mon programme en 2019. C'est une motivation supplémentaire de courir à la maison et en plus de ça, les parcours me conviennent bien et je pense avoir les bonnes caractéristiques pour y briller. Je rêve d'en décrocher une autre en Bretagne, et s'il faut en choisir une, ce serait le Tro Bro Leon car c'est celle qui me tient le plus à coeur."

Même si l'équipe n'est pas encore certaine de participer au Tour, Laurent Pichon aimerait évidemment y retourner en 2019 : "J'ai pour objectif d'y aller car c'est l'évènement cycliste de l'année, mais je ne vais pas me focaliser là-dessus comme l'année dernière, où il y avait ce passage en Bretagne que je ne voulais pas rater. Je vais d'abord essayer de marcher en mars et en avril et tout ce que je peux prendre. Si ça fonctionne bien et que l'équipe est qualifiée, la sélection viendra toute seule."

 

Interview, Hugo Jézéquel

Déjà champion du Finistère par le passé sur le circuit de Châteauneuf (29) , Mickael Crispin (Team Chazal Canyon/ UC Quimperloise) s'impose de ...
C 'est la Britannique Nikki Juniper (TC Racing) qui prive Coralie Demay de la victoire sur la 3ème étape au sommet du Mount Leinster, la 3ème place ...
Abonnés
EXCLU SPORTBREIZH - La fabuleuse ...
Dernier retour à Quelneuc
Vital Concept Cycling Club: la soirée ...
Vern-sur-Seiche: les hermines pour Boulo
Championnats de Bretagne de ...
2017: l'émission spéciale "la ...
2015: l'émission spéciale "la ...
2016: l'émission spéciale "la ...
Etoile de Bessèges 2019 #4 / CLM Alès - Guernalec : de très bons débuts chez les pros ! © Etoile de Bessèges 2019 #4 / CLM Alès - Guernalec : de très bons débuts chez les pros !  © Etoile de Bessèges 2019 #4 / CLM Alès - Madouas, meilleur jeune de l'Etoile 2019. © Etoile de Bessèges 2019 #4 / CLM Alès - Madouas, meilleur jeune de l'Etoile 2019. © Etoile de Bessèges 2019 #4 / CLM Alès - Laporte : dernière étape et général pour le Varois. © Etoile de Bessèges 2019 #4 / CLM Alès - Laporte : dernière étape et général pour le Varois. © Etoile de Bessèges 2019 #3 / Bessèges - Madouas à l'attaque ! © Etoile de Bessèges 2019 #3 / Bessèges - Madouas à l'attaque ! © Etoile de Bessèges 2019 #3 / Bessèges - Sarreau après Coquard et Laporte ! © Etoile de Bessèges 2019 #3 / Bessèges - Sarreau après Coquard et Laporte ! © Etoile de Bessèges 2019 #3 / Bessèges - Laporte toujours leader à J-1 © Etoile de Bessèges 2019 #3 / Bessèges - Laporte toujours leader à J-1 © Etoile de Bessèges 2019 #2 / Saint-Génies-de-Malgoirès - La Calmette - 2ème étape de l'Etoile de Bessèges et 2ème leader. © Etoile de Bessèges 2019 #2 / Saint-Génies-de-Malgoirès - La Calmette - 2ème étape de l'Etoile de Bessèges et 2ème leader. © Etoile de Bessèges 2019 #1 / Bellegarde - Beaucaire - Potes du 22 au départ de l'Etoile de Bessèges. © Etoile de Bessèges 2019 #1 /  Bellegarde - Beaucaire   - Potes du 22 au départ de l'Etoile de Bessèges. © Etoile de Bessèges 2019 #1 / Bellegarde - Beaucaire - Gwenn ha du © Etoile de Bessèges 2019 #1 /  Bellegarde - Beaucaire   - Gwenn ha du © Etoile de Bessèges 2019 #1 / Bellegarde - Beaucaire - Des anciens lauréats de la Sportbreizh au départ de Bessèges © Etoile de Bessèges 2019 #1 /  Bellegarde - Beaucaire   - Des anciens lauréats de la Sportbreizh au départ de Bessèges © Challenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoChallenge de Majorque 2019 © Patrick GuinoBesançon 2019 - Championnats de France de CX © Coline BRIQUETBesançon 2019 - Championnats de France de CX © Coline BRIQUETBesançon 2019 - Championnats de France de CX © Coline BRIQUETBesançon 2019 - Championnats de France de CX © Coline BRIQUETBesançon 2019 - Championnats de France de CX © Coline BRIQUETBesançon 2019 - Championnats de France de CX © Coline BRIQUETBesançon 2019 - Championnats de France de CX © Coline BRIQUETBesançon 2019 - Championnats de France de CX © Coline BRIQUETBesançon 2019 - Championnats de France de CX © Coline BRIQUETBesançon 2019 - Championnats de France de CX © Coline BRIQUETBesançon 2019 - Championnats de France de CX © Coline BRIQUETBesançon 2019 - Championnats de France de CX © Coline BRIQUET

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite