• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

Sportbreizh - Le site du vélo en Bretagne - Tout le cyclisme et le cyclotourisme en Bretagne

 

40 2018 UCI Road World Championships Morning Briefing preview 25092018    2.jpg
Vivez le Mondial avec Sportbreizh
OK
Le blues du bénévole

Gurvan Musset

Le blues du bénévole

Ils ont du courage, tous ces bénévoles qui œuvrent à la réussite de nos courses cyclistes ! Et souvent, à l'heure du vin d'honneur, le signaleur ne manque pas d'histoires à raconter à ses collègues de galère. Oui, car il faut bien l'avouer, veiller à la sécurité d'une épreuve sportive dans un carrefour vire parfois au cauchemar dangereux.

Cette fois, la scène se déroule non loin de Fougères, à l'occasion d'une belle épreuve régionale. C'est un bénévole tremblant qui nous arrête et nous demande un crayon et un bout de papier... Le quinquagénaire vient de se faire agresser et il tente d'écrire le numéro d'immatriculation de la voiture conduite par un énergumène. L’ irascible est un retraité qui ne voulait pas obtempérer et suivre les sages instructions d’un bénévole poli qui voulait juste lui éviter de shooter une centaine de sportifs et de passer le reste de ses jours en cabane…

Le signaleur tentait d’expliquer au Fangio dégarni qu’un peloton de coureurs énervés en quête de bouquet n’allait pas tarder à se pointer et qu’il semblait peu judicieux, sur cette route étroite, de lancer sa Twingo à vive allure face aux sportifs. Papy ne voulait pas en démordre et mamie était même sortie de sa voiture pour exprimer sa colère ! En cette belle matinée de ce joli dimanche de septembre, la grand-mère ne comprenait pas qu’on ose lui imposer un détour de quelques kilomètres pour rejoindre la boulangerie du bourg où l’attendait désespérément le tout dernier moka à la crème de la boutique ! Mon bon môssieur, ça fait 43 ans que ça dure et ce ne sont pas des sportifs juchés sur des vélos fluos qui vont la priver de sa pâtisserie dominicale.

Mais ce n’est hélas qu’un exemple parmi tant d’autres. Forts d’expériences au coeur d’un carrefour et après de (trop) nombreux vins d’honneur d’après course, lançons-nous dans l’élaboration d’un listing. Mesdames et Messieurs, voici le TOP 10 de l’emmer…. de circuit:

1. Le voyageur

C’est incroyable le nombre de gens qui ont un train, un bateau, une fusée ou un avion à prendre le jour des courses ! Le hasard fait quand même mal les choses: tout le monde part en voyage quand le carrefour est bloqué… Et ils doivent passer ab-so-lu-ment !

2. Le travailleur

Au volant de sa grosse berline, il n’y a que lui qui bosse ! Il est pressé, même le dimanche, car il travaille et ne comprend pas qu’on puisse ralentir sa progression vers la conquête d’une énième Rolex. Généralement, il réalise un demi-tour brutal et laisse une bonne couche de gomme en s’éloignant à regret du carrefour bloqué « par ces cons de cyclistes ».

3. Le condamné

Il voudrait bien mais il ne peut point ! Il ne peut hélas patienter et il doit passer car il a un rendez-vous ! Urgent, essentiel, vital ! A l’écouter, le sort du Monde en dépend… Le signaleur est donc condamné à lui ouvrir le passage pour lui permettre d’honorer son rendez-vous. En grattant un peu, vous découvrirez alors que ce retraité est attendu chez Raymond, coiffeur pour hommes ou au Vincennes pour placer Joli-Coeur dans la 5ème à Longchamps.

4. Le pétochard

Généralement, il s’arrête 30 mètres avant le carrefour car tous ces mecs en gilet fluo lui font l’effet de martiens en pleine conquête terrienne. Enfin, il ose approcher et va peut-être baisser sa vitre… Après de longues minutes de négociations, il déglutit, remonte sa vitre, remet sa ceinture, règle pour la 12.434ème fois son rétro: il va y aller, il va accélérer, il va se lancer, il va passer ! Et juste à l’instant où il commence enfin à bouger, la voiture ouvreuse survient et c’est la panique à bord entre les cris, les coups de sifflets et les klaxons…

5. L’extra-terrestre

Même si tous les journaux, toutes les télés, les radios, sportbreizh.com et le bulletin communal vous rabattent les oreilles avec la course depuis des mois, même si tout le monde sait qu’il est préférable d’éviter les abords du circuit, l’extra-terrestre l’ignore. Il n’est pas informé et c’est une honte: mais que fait la Mairie ? Comme s’il revenait de six mois de congés sur Jupiter.

6. La mère de famille

Oulaaaaaa… Elle, elle n’est pas commode ! Ce n’est pas la mère de famille prévoyante, celle qui a quitté le domicile à l’heure et qui vous accueille avec le sourire au volant de sa Picasso… Non, celle-là, c’est la stressée du matin, la retardataire angoissée, l’anxieuse dépassée par les événements. La course va briser son élan, provoquer une nouveau retard à l’école.

7. Le catcheur

Espèce (hélas) en voie d’apparition. Il est prêt à tout pour passer, il s’en fiche, il s’en fout, il s’en tape. De tout et surtout des autres. L’homme (car rares sont les femmes dans cette catégorie prestigieuse) n’hésite pas à sortir, à menacer et à bomber le torse. Le signaleur expérimenté saura l’ignorer et le laisser retomber en température. Par contre, le jeune bénévole pourra hélas être tenté de balancer à ce rustre quelques tartes aux doigts ou de lui bourrer le pif… Heureusement, un collègue plus ancien le ramènera à la raison avant le pugilat.

8. Le connaisseur

Il est père de coureur benjamin, tonton d’un champion départemental de Dordogne, coursier des seventies ou vague cousin d’un ancien pro lituanien… Lui aussi, il est pénible ! Il connait le vélo et va donc se permettre de donner une bonne douzaine de conseils aux signaleurs du carrefour. Il sait tout et il a tout vu, il est adepte du « si j’étais à vot’ place.. » ! Il ne vient pas pour bosser mais pour passer. Et comme il fait partie de la grande famille du vélo, il ne comprend pas qu’on ne l’autorise pas à franchir immédiatement le barrage !

9. Le déloyal

Ce petit bonhomme s’arrête et vous écoute à peine… Il patiente en tapotant nerveusement son volant… En fait, un faux cool ! A l’instant même où le bénévole lui ouvre la route, il accélère et balance au passage quelques noms d’oiseaux en remontant sa vitre.

10. Le proprio

La route est à lui et rien qu’à lui: elle lui appartient depuis des décennies comme elle appartenait auparavant à son père et à son grand-père. Le signaleur local saura le remettre à sa place avec le sourire ! Par contre, le bénévole importé devra se méfier de celui qui a visiblement payé la construction de la route de sa poche.

 

Finalement, tout est dit dans l'expression utilisée par le bénévole: le signaleur doit tenir un carrefour. Et c'est vrai que, comme le militaire qui doit tenir une position, l'homme et/ou la femme au gilet fluo doivent tenir bon, ne pas fléchir face à des automobilistes de plus en plus intransigeants. Un peu de patience, beaucoup de courtoisie et de larges sourires: voilà le cocktail qui devrait permettre de vider peu à peu les catégories de ce top 10.

 

GM

 

 

La circulaire du 13 mars 2018 rappelle que "les signaleurs ne disposent pas de pouvoirs de police à l'égard des usagers qui ne respecteraient pas la priorité mais le non-respect de leurs indications relatives aux restrictions de circulation imposées pour le passage de la course est sanctionné par une contravention de la quatrième classe". Il faut toutefois apporter des preuves de l'infraction (photos, témoignages concordants).

Les jeunes de l'ombre sur La Sportbreizh

Les jeunes de l'ombre sur La Sportbreizh

Chaque week-end, ils avaient l’habitude d’être dans les pelotons. Le temps d’une semaine, ils ont laissé le vélo au garage pour prendre en main l’organisation de La Sportbreizh, s’inscrivant comme les plus jeunes bénévoles de l’épreuve. Entretien.

 

Thibault Quentric : une vocation de futur éducateur

Cela fait plusieurs années que Thibault Quentric vient sur la Sportbreizh, en spectateur. Lui qui a déjà 11 années de vélo derrière lui, à 18 ans, a bien compris, malgré des résultats dans les jeunes catégories, la montée de Brasparts au sein d’un peloton de DN1, cela ne sera sans doute pas pour lui. Un mal récurent du dos l’empêche de rouler correctement depuis quelques mois et les examens de licence de physique ont pris le dessus sur l’entrainement au mois de mai. « Mais la passion du vélo est toujours la même », explique-t-il.

Alors Thibault s’est naturellement présenté à l’équipe de la Sportbreizh pour l’organisation. Il a appris au moins une chose : les bénévoles ne sont pas astreints aux « 35 h » hebdomadaires. Sur la Sportbreizh, ce fut plutôt 70 heures dans la semaine. Sur la brèche depuis le lundi Fléchage dès 6h du mat, montage de la ligne d’arrivée, défléchage, transport du matériel d’une ville d’étape à l’autre, signaleur d’un carrefour à un autre au volant d’un fourgon de 12 m3, seulement quatre mois après avoir obtenu son permis de conduire. « La semaine a été intense, narre-t-il, j’ai ainsi découvert un autre aspect du vélo, l’organisation ».

Et sans doute une future vocation dans l’encadrement. « Dès que mes études m’en laisseront le temps, je passerai mes diplômes d’éducateur. J’ai vraiment envie de donner aux plus jeunes, ce que d’autres m’ont apporté lorsque j’étais à l’école du cyclisme, chez les minimes et les cadets »

 

William Gestin : devenir mécanicien dans une équipe pro

Ce dimanche 17 juin, William Gestin aurait dû être au départ du Bretagne des 3e catégories. Il a préféré donner un coup de main sur la SportBreizh. « Avec tout ce que le club m’a apporté, il était normal que je renvoie l’ascenseur », insiste-t-il. A 19 ans et souvent placé, une qualification pour un championnat de Bretagne, cela ne se refuse pourtant pas. Il y en aura sans doute d’autres. 

Pendant toute une semaine, William a croché dans les barrières, les bâches, les panneaux de signalisation en lieu et place du guidon. « Ça fait un peu bizarre d’organiser une course pour des mecs qui sont plus vieux que toi », indique-t-il. Faire le « taff » dès 7 h et terminer à 22 h, cela ne l’a pas trop perturbé, lui qui a eu l’habitude de se lever avant l’aurore lorsqu’il était apprenti boulanger. Un premier métier qui lui a sans doute coûté de belles places d’honneur chez les juniors. « Travailler le samedi et le dimanche matin jusqu’à 11 h ou midi et prendre le départ d’une course à 14h, ce n’était sans doute pas la préparation idéale », analyse-t-il aujourd’hui. 

Et pourtant ce métier de boulanger, il l’aimait beaucoup, jusqu’au jour où des crevasses sont apparues sur ses mains. Diagnostic : une allergie à la farine. Reconversion obligatoire à seulement 19 ans. William ne sera pas resté longtemps dans le pétrin.

Il embraye sur un service civique àau Team Sportbreizh - AC Léonarde et prépare son avenir qui se fera dans le vélo, du moins l’espère-t-il. « J’ai une autre passion, la mécanique. Je vais repartir en formation comme mécanicien en cycles cet hiver. Mon rêve a toujours été de devenir mécanicien dans une équipe pro ». Les journées à rallonge, il connaît. C’est déjà un bon point pour intégrer l’encadrement d’une équipe professionnelle.

 

Clément Plusquellec : l'importance du travail dans l'ombre

Clément est passé de l'autre côté de la barrière pour découvrir l'organisation d'une course telle qu'une Coupe de France DN1. Il a donc intégré l'équipe des « jeunes », avec pour mission principale le montage et le démontage de la ligne et ce dans les temps. 

Comme si cela n’était pas suffisant, le départ donné, le voilà dans une des voitures de dépannage neutres de l’organisation en tant que mécanicien: « J’ai pu beaucoup apprendre avec Yves Bonnamour (chauffeur de la voiture dépannage neutre) qui m’a expliqué comment se déroulait les courses à l’intérieur des voitures. J’ai écouté ses conseils. J’ai vécu de bons moments, on a aussi bien rigolé. » Malgré l’intensité du week-end, il se dit prêt à repartir l’année prochaine et pourquoi pas avec de nouvelles missions et responsabilités !

Il tient aussi à saluer le travail des bénévoles dans l’ombre : « Quand on est coureur et quand nous sommes sur le vélo on ne se rend pas tout le temps compte du travail fourni pour que la course se passe dans les meilleures conditions. »

C 'est la Britannique Nikki Juniper (TC Racing) qui prive Coralie Demay de la victoire sur la 3ème étape au sommet du Mount Leinster, la 3ème place ...
C’est la Britannique Rhona Callander (Great Britain National Team) qui remporte la 2 étape de la Ras Na mBan , elle devance la Luxembourgeoise Anne ...
Marine Quiniou termine à la 6ème place de la 1ère étape de la Rás na mBan (Tour d'Irlande Féminin) qui se déroulait entre Kilkenny et Gowran . La ...
Abonnés

sept.

29

Rennes (35)

Type : En circuit
Catégorie(s) : Ecoles de cyclisme

sept.

29

Guipavas (29)

GENTLEMEN

Type : En circuit

sept.

30

Pommeret (22)

Championnat de Bretagne CLM

Type : En circuit
Catégorie(s) : Cadets, Cadettes, Dames, Divers, Juniors, Juniors dames, PC, S1, S2, S3

sept.

30

NIZON

Type : En circuit
Catégorie(s) : Juniors, PC, S3
Dernier retour à Quelneuc
Vital Concept Cycling Club: la soirée ...
Vern-sur-Seiche: les hermines pour Boulo
Championnats de Bretagne de ...
2017: l'émission spéciale "la ...
2015: l'émission spéciale "la ...
2016: l'émission spéciale "la ...
Coupe du Monde CX - Namur 2017 © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017  © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017 © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017  © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017 © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017  © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017 © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017  © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017 © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017  © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017 © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017  © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017 © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017  © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017 - La plus célèbre des citadelles à Namur © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017  - La plus célèbre des citadelles à Namur © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017 - Pas facile une coupe du monde © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017  - Pas facile une coupe du monde © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017 © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017  © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017 © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017  © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017 - Oops ... © Coline BRIQUETCoupe du Monde CX - Namur 2017  - Oops ... © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen  © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen  © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen  © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen  © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen  © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen  © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen  © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen  © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen  © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen  © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen  © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen © Coline BRIQUETDVV Verzekeringen Trofee Soudal Scheldecross Antwerpen  © Coline BRIQUET

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite