• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

Sportbreizh - Le site du vélo en Bretagne - Tout le cyclisme et le cyclotourisme en Bretagne

 

3 DSC 1868 b.JPG
Tout le cyclisme et le cyclotourisme en Bretagne
OK
Sportbreizh vers l'avenir

Gurvan Musset

Sportbreizh vers l'avenir

Elle est prête ! Voilà la nouvelle version de votre site Sportbreizh. Claire, complète et surtout beaucoup plus moderne, le nouveau sportbreizh préparé par notre équipe et par Diateam ravira les fans de vélo en Bretagne ! Et tout cela dans un seul but: poursuivre notre route et grandir....

Rien ne change mais tout évolue !

Vous allez retrouver vos différentes rubriques mais aussi de nouveaux outils qui raviront les pratiquants !
Cette "V2" mettra beaucoup plus en valeur les nombreuses et splendides photos et vidéos de nos correspondants.
Abonnez-vous !

Pour surfer sur Sportbreizh et voir les dernières actus, les derniers résultats... vous devez être abonné.
C'est très simple et GRATUIT ! Votre adresse mail, un clic et le tour est joué !

 

Dans un deuxième temps, avant l'été, pour une somme très modique, vous pourrez adhérer au club Sportbreizh pour...

  •  découvrir des contenus réservés aux membres du club, comme par exemple des vidéos exclusives,
  •  télécharger l'appli Sportbreizh sur votre smartphone,
  •  recevoir des infos en avant-première sur votre portable,
  •  bénéficier de réductions importantes chez nos partenaires,
  •  bénéficier d'invitations pour suivre au plus près les plus grandes épreuves bretonnes.

Et tout cela nous permettra d'étoffer l'équipe Sportbreizh et, surtout, d'assurer l'avenir du site !

GM

Tro Bro pour être vrai

Tro Bro pour être vrai

Le Tro Bro Leon n’est pas une course cycliste comme les autres. Surnommée le « Petit Paris-Roubaix » ou « L’enfer de l’Ouest », l’épreuve nord-finistérienne emprunte les chemins de pierre et de terre du Pays Léon. Coup d’œil sur un parcours atypique.

 

Ribinou… Quand vous êtes coureur cycliste, c’est un mot de breton que vous comprenez forcément. Peu importe que vous soyez Français, Belge, Australien, ou Canadien. Car les chemins creux des environs de Lannilis font désormais partie du paysage cycliste au même titre que les pavés de « l’Enfer du Nord ».

Au départ, en 1984, l’histoire était pourtant loin d’être gagnée d’avance. « On m’a un peu pris pour un fou, se souvient Jean-Paul Mellouët, créateur et âme de l’épreuve finistérienne. Des journalistes ont même écrit que cela ne durerait qu’un an ». Mais le Breton a la tête dure. Et la passion du vélo chevillée au corps. « Je suis un fan de Paris-Roubaix. Alors, en tant que parent d’élève, lorsqu’il a fallu trouver des fonds pour soutenir l’école Diwan de Lannilis, j’ai eu l’idée d’une course qui emprunterait les chemins de chez nous ». 

Au nombre de cinq la première année, les ribinou vont façonner la renommée de l’épreuve. Et se multiplier au fil du temps. « A chaque fois, j’essaye d’introduire de nouveaux passages. Je repère ces chemins l’hiver, des gens m’en suggèrent aussi parfois ». Un parcours sélectif que plébiscite le public qui vient en nombre depuis les débuts. « Il n’y a pas plus de casse sur le Tro Bro Leon que sur d’autres compétitions, souligne Jean-Paul Mellouët. Mais il y a plus de spectacle ! »  

Initialement destinée aux meilleurs cyclistes amateurs de Bretagne et des régions environnantes, la course est devenue nationale puis internationale. « En 1998, j’ai rencontré Bernard Léger, journaliste à Ouest-France. Ce grand spécialiste du vélo, aujourd’hui disparu, m’a fait bénéficier de son réseau et permis de rencontrer des partenaires ». En 2000, une nouvelle étape est franchie, l’épreuve passe dans la catégorie « Open » et s’ouvre aux professionnels.

Mais cette évolution ne lui a pas fait perdre pour autant son côté festif et bon enfant. Car le Tro Bro Leon, c’est aussi un état d’esprit. Ici, les choses se font dans la bonne humeur. Sur le terrain, le jour J, l’épreuve mobilise près de 800 bénévoles. Et à midi, le traditionnel « kig ha farz » accueille quelque 1 000 convives.

La Bretagne, fille aînée du cyclisme, est aussi la première région agricole de France. D’où certains rapprochements. « Il  y a dix ans, les Jeunes Agriculteurs sont devenus partenaires. Et maintenant, chaque année, le premier Breton se voit remettre un porcelet offert par les JA du canton ». En 2015, le Namibien Dan Craven, qui avait fait savoir en amont de la course que son rêve était de remporter le cochon, a reçu, lui aussi, son porcelet. L’événement avait fait le buzz sur les réseaux sociaux. Le souriant coureur de l’hémisphère sud, son lot convoité dans les bras, était d’ailleurs à l’honneur sur l’affiche de l’an dernier. Cette année, c’est le vainqueur 2016, le Danois Martin Mortensen, qui y figure aux côtés du désormais traditionnel petit cochon. Le tout croqué par… Jean-Paul Mellouët qui, non content d’être au four et au moulin, met aussi son talent de graphiste à profit pour concevoir chaque année un visuel original pour une épreuve qui ne l’est pas moins.

Depuis l’arrivée des professionnels, Frédéric Guesdon est le seul Breton à avoir inscrit le Tro Bro Leon à son palmarès. Si le Tro Bro Leon couronne toujours des cyclistes de talent, il n’existe pas vraiment de profil type à en croire Jean-Paul Mellouët. « Parmi les vainqueurs, nous avons eu des baroudeurs comme Jacky Durand, des sprinters avec Baden Cook, un habitué des classiques, Frédéric Guesdon, mais aussi un grimpeur avec Alexandre Geniez ». Seule certitude, ce lundi 17 avril, le temps sera clément lorsque le premier concurrent franchira la ligne d’arrivée de Lannilis. Cela a toujours été le cas lors des trente-trois éditions précédentes. Même sur une épreuve atypique, il est des traditions à respecter !

 

Jean-Yves Nicolas

 


Légende photos 1 et 2 : Jean-Paul Mellouët, qui a créé le Tro Bro Leon en 1984, est toujours à la manœuvre pour cette 34e édition, qui se courra lundi prochain.

Photo 3: ça ne s'invente pas, Bruno Chemin de la célèbre AC Milizac était le lauréat de la première édition du Tro Bro Leon. Il devançait le Léonard Jakez Lamour.

La Penn ar Bed 2017 vue de intérieur, au sein du Team Sportbreizh Harmonie Mutuelle de l'AC Léonarde. Victoire finale de Gauthier Maertens (UC ...
Victor Guernalec, le lauréat du CLM matinal a connu des ennuis dans le final, il est rentré une première fois sur le groupe avant d'être de nouveau ...
Revivez de l'intérieur la course de Plescop (56), une course pass open sous l'œil de l'objectif des caméras d'Erwann Henocq.
Abonnés

avril

29

Botsorhel (29)

Type : En circuit
Catégorie(s) : Minimes

avril

29

Saint-Marc-le-Blanc (35)

Type : En circuit
Catégorie(s) : Minimes

avril

29

Saint-Rieul (22)

Type : En circuit
Catégorie(s) : Ecoles de cyclisme

avril

29

Beignon (56)

Type : En circuit
Catégorie(s) : PC
Revivez la Sportbreizh - Trophée ...
Revivez la Sportbreizh - Trophée ...

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite