• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

Sportbreizh - Le site du vélo en Bretagne - Tout le cyclisme et le cyclotourisme en Bretagne

 

61 Capture d ecran 2019 08 10 a 12.26.44.jpg
Un été cycliste en Bretagne
OK

On va à Plouay !

N'en déplaise aux organisateurs, les spectateurs au bord de la route ont du mal à se faire au nouveau nom, même si « Bretagne Classic », ça a de la g....... ! Que voulez-vous, les fans, les habitués du grand pardon estival viennent à Plouay, ou au Grand Prix. Et pour changer ça, il en faudra, des saisons et des épreuves, des vainqueurs et des battus.

 


Peu importe le nom, Plouay c'est toujours le dernier week-end du mois d'août. Une grande croix sur le calendrier familial de certains foyers bretons. Un dimanche où l'on ne va pas manger chez mamie! Un dimanche à l'ambiance de vacances, où l'on charge une dernière fois le break familial avec la glacière et cette fameuse valise pliable bleue, qui une fois dépliée, offrira un ensemble siège-trop-dur-table-trop-petite sur laquelle se croiseront cochonnaille, salade de crudités et rosé frais. Un dernier dimanche avant de retrouver, souvent dès le lendemain, le chemin de l'école alors que l'on a encore les yeux qui brillent, ravi par ce que l'on a vu la veille.

Combien de gamins, nostalgiques de leur week-end, se diront en regardant les bidons chèrement chapardés à leurs idoles, que non ils ne veulent pas aller à l'école le lendemain !? Ils veulent être coureur cycliste. Qu'importe, pour l'instant, n'y pensons pas! À l'image de Robin qui retrouvera ce lundi son pupitre dans sa classe de CE1 : « Maman j'ai pris mon crayon pour faire signer mon album Pannini ! ». Maillot de champion du monde vissé sur les épaules, le garçonnet ne loupe pas une miette du spectacle qui s'offre à ses yeux, tel un scanner qui mémorisera bien longtemps toutes ces images.

Louis et Kérian, eux, sont fans de Warren Barguil et du Team Arkéa Samsic  : « Nous, on est licenciés, on fait du vélo ! On vient de Châteaubriand pour voir Warren, mais demain c'est la rentrée, ça va être moins cool qu'aujourd'hui c'est sûr ! » Kérian est rodé, il rentre en 3ème, mais pour Louis c'est la 6ème qui l'attend demain. Pour le moment on n'y pense pas, on affiche fièrement son maillot de champion de France et on agite les drapeaux !

Jeunes gens continuez, admirez tous ces champions et rêvez ! Warren Barguil, Sep Vanmarcke ou Tiesj Benoot ont, comme vous tous, fait des rentrées mais n'ont jamais perdu de vue leur rêve. Alors à vous de jouer !

 

Steven Martin

 

Tour du Doubs : Bonnamour second
Le 15/09/2019 à 17:56
En ce dimanche 15 septembre avait lieu le Tour du Doubs, treizième manche de la Coupe de France. Stefan Küng(Groupama-FDJ) s’impose en solitaire ...
Lagrée à Loudéac
Le 15/09/2019 à 11:56
Le VCPL l'annonce ce samedi: Lagrée quitte Sojasun Espoir ACNC, son club formateur de longue date. Lauréat des Boucles Sérentaises (notre photo), 2e ...
Benoit Vaugrenard: dernière reco avant la Bretagne Classic et les grandes vacances ;) (photo de )Bretons en reco sur la Bretagne Classic (photo de )Bretons à fête en Limousin (photo de Gurvan SEVENOU)La socquette légère ? (photo de Coline BRIQUET)
Renard, attentes et satisfactions

Renard, attentes et satisfactions

En ce premier dimanche de septembre ensoleillé à Plouay, le costarmoricain Alexis Renard passe saluer ses nouveaux coéquipiers d’Israël Cycling Academy mais c’est bel et bien sous son maillot tricolore siglé Côtes D'Armor Marie Morin Véranda Rideau que le breton prend part au GP Plouay Elite Open. Après une saison amateur en dents de scie sauvée par un titre de champion de France, Alexis Renard se surprend pour ses débuts chez les professionnels, entretien avec le puncheur entre surprise et frustration.

Premiers pas plus que prometteurs


Stagiaire au sein de la formation Israël Cycling Academy depuis un mois, Alexis Renard a impressionné ses supporteurs lors de ses premiers coups de pédale dans le monde si prisé des professionnels où les places sont chères. Le jeune champion de France Amateurs, s’est surpris lui-même :« Je ne pensais pas être à l’avant et avoir d’aussi bonnes sensations sur le Tour du Poitou-Charentes et le Tour de Burgos. »

Grand animateur lors de la quatrième étape du Tour de Burgos dans la province espagnole, le costarmoricain s’est félicité d’avoir su confirmer son statut d’équipier mais aussi de puncheur : « Mon directeur sportif avait confiance en moi, mon rôle était d’emmener Mihkel RaÏm, sprinteur de l’équipe sur les arrivées des deux premières étapes. Lors de la 4ème étape, j’ai tenté ma chance sur une étape roulante, je n’avais rien à perdre je me suis bien amusé, c’était plaisant d’être à l’avant. C’est très satisfaisant, de travailler au service des autres mais aussi de jouer sa carte. »


Des courses qu’il affectionne


L’écart entre le monde amateur et les courses professionnelles, le vainqueur de la Route Bretonne 2019, l’a très bien appréhendé : « Pas de pression pour ces premiers mois chez les pros, j’ai à cœur de bien faire pour décrocher un contrat en 2020 mais je marche au feeling et aux sensations, je suis même assez décomplexé de jouer dans la cour des grands. »


Pour le vainqueur du GP Bob Jungels Junior, la principale différence, c'est le rythme des courses, « ça court différemment, chez les pros », des cadences de course plus soutenues : « Je préfère quand ça roule fort dans la dernière heure comme au Tour du Poitou-Charentes ou à Burgos, ça se joue à la pédale, il y a moins d’à-coups. »


Frustration chez les amateurs


Avec six victoires l’an passé et un titre de champion de France à seulement 20 ans, Alexis est très vite devenu l’homme à surveiller dans le peloton amateur. A l’issue de cette saison 2019, c’est un bilan plus mitigé que le sociétaire de Côtes-d'Armor Marie Morin Véranda Rideau évoque sans fausse modestie :  « Le titre de Champion de France sauve cette saison 2019. Evidemment, il y a une pointe de frustration mais je cours différemment que la saison dernière. Cette année je suis plus dans l’attente du final, contrairement à la saison 2018 où je courrais beaucoup plus à l’instinct. »


Aux avant-postes sur ses courses professionnelles en ce mois d’août, le Costarmoricain ne parvient tout de même pas à s’imposer sur les courses amateurs : « Beaucoup de monde me charrient parce que je suis présent sur les courses pros alors ils pensent que je vais écraser les courses amateurs. Mais ce n’est pas si simple: certes, je marche chez les pros mais les courses amateurs sont très différentes, et même plus difficiles selon moi. Je ne perds pas espoir, la saison n’est pas terminée, il reste encore quelques courses où je tenterais d’étoffer mon palmarès »

Un maillot jaune (très) en difficulté, des crevaisons, de la poussière, la mer et des équipes à la planche... Voilà de quoi vous mettre l'eau à la ...
On ne résiste pas à l'envie de vous faire découvrir ce cyclo-cross organisé dans le Yorkshire... Topissime !
Abonnés
La Sportbreizh - Trophée France Bleu ...
La Sportbreizh - Trophée France Bleu ...
La Sportbreizh - Trophée France Bleu ...
EXCLU SPORTBREIZH - La fabuleuse ...
Dernier retour à Quelneuc
Vital Concept Cycling Club: la soirée ...
Vern-sur-Seiche: les hermines pour Boulo
Championnats de Bretagne de ...
2017: l'émission spéciale "la ...
2015: l'émission spéciale "la ...

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite