• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
      • Lappartient réagit

      • Publié le 22/06/2012
          • Il est agacé le président de la FFC... Bien évidemment, David Lappartient respecte Jeannie Longo au plus haut point mais il aimerait que l'on parle aussi et surtout des jeunes championnes et non de problèmes totalement stériles !
          • Lappartient réagit
          • Lappartient réagit
          • Lappartient réagit
          • Quel est votre sentiment après les réactions de Jeannie Longo ?

            « Jeannie Longo est forcément déçue de ne pas avoir gagné hier car c’était son objectif sur ce championnat mais cela reste tout de même une grande championne. Mais reconnaissons qu’il n’est pas illogique qu’une athlète de presque 54 ans se fasse battre par deux athlètes âgées de 20 et 24 ans. Deux compétitrices avec de talent avec  Pauline Ferrand Prévot qui a été championne du Monde chez les juniors et qui est dans les dix meilleurs mondiales et Audrey Cordon qui est la numéro 1 Française. Je n’y vois donc rien d’illogique et forcément il faut un bouc-émissaire et dans ce cas-là, la Fédération est un bouc émissaire facile. Simplement, il n’y a pas d’acharnement sur Jeannie Longo de notre part mais ce sont simplement les résultats sportifs qui ont parlé.»

            Jeannie Longo peut-elle encore prétendre à une place en équipe de France aux JO de Londres ?

            « C’est la directrice nationale Isabelle Gautheron qui aura à prendre cette décision ! Toujours est-il que Jeannie Longo a compromis ses chances en n’étant pas sacrée championne de France du contre-la-montre. Il faudrait qu’elle gagne maintenant l’épreuve en ligne demain ce qui n’est pas totalement impossible. Maintenant, la directrice nationale prendra une décision sur un ensemble d’élements. Je rappelle que les critères de sélection aux Jeux Olympiques sont définis par le conseil d’administration de la Fédération Française de Cyclisme et validés par la commission nationale du sport de Haut Niveau. Il y a un certains nombres de critères qui pour l’instant, pour aucun d’entre eux, n’ont été remplis par Jeannie Longo. »

            N’avez vous pas l’impression que la déclaration de Jeannie Longo qui fait le buzz dans toute la presse met à plat tout ce que vous faites à la FFC pour mettre en avant le cyclisme féminin ?  

            « C’est normal parce-que c’est Jeannie Longo a 13 titres de championne du Monde et près de 60 de championne de France. Avec ce qui s’est passé l’année dernière et en ce début d’année avec les évènements que l’on sait, évidemment, on attend toujours des nouvelles de Jeannie Longo. Moi ce que je retiens de ces championnats, c’est la domination des deux jeunes que sont Pauline Ferrand Prévot et Audrey Cordon, et ça s’est réjouissant pour le cyclisme féminin. »

            Quelles sont les relations entre Jeannie Longo et la Fédération Française de Cyclisme ?

            « Les relations n’ont jamais été très mauvaises, en tous cas en ce qui me concerne avec Jeannie Longo. Elle s‘en prend à la FFC mais elle confond un petit peut tout car s’agissant des contrôles antidopage qu’elle vient de subir c’est l’AFLD qui les diligente et non la FFC. Pourquoi a-t-elle sété controlée rapidement et à plusieurs reprises ? Certainement parce-qu’elle n’était pas localisée et localisable avant ces championnats. Ce que je vois et d’après ce que je crois en savoir, il y a encore eu un problème de localisation lors de ce championnat de France donc ce n’est pas un acharnement de la fédération."

            Cette situation vous embarrasse et vous agace ?   

            « Si vous voulez, ce qui est toujours embêtant c’est que l’on parle toujours du dossier Longo alors que l’on a de très belles et jeunes compétitrices qui brillent, qui sont vraiment très performantes ! C’est dommage que l’on retienne pas cela de ce championnat. Moi, je vois plutôt un passage de témoin, que la relève du cyclisme féminin est là avec une équipe jeunes qui va partir à Londres et ça c’est réjouissant pour notre fédération. »

            Pourquoi avez vous baissé de 2 centimètres la selle de Jeannie Longo ? 

            « D’après ce que j’ai pu comprendre, ce n’est pas une question de hauteur. Il y a des règles à respecter et elles sont les mêmes pour tout le monde. Jeannie Longo connaît les règles comme tout le monde et ce n’est pas la fédération qui les édite. Les arbitres en ont décidé ainsi et la fédération nomme juste les arbitres. Après, ceux-ci sont indépendants dans le jugement qu’ils portent, ils sont là pour faire appliquer les règlements sportifs qui sont connus de tous. Il suffisait donc de prendre les mesures avant pour savoir que la selle n’était pas réglée comme il le fallait. Jeannie Longo a toujours eu pour habitude d’avancer son bec de selle pour profiter de position plus en avant sur le vélo qui lui permettait une meilleure performance. Ce n'est pas autorisé par les règlements. »           

             

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite