• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
      • UC Briochine : coup de blues, coup d'gueule

      • Publié le 30/01/2013
          • Pour la première fois depuis 1995, l’UC Briochine, club phare des Côtes d’Armor n'alignera pas une équipe division nationale. Les explications ne manquent pas et seront certainement partagées par de nombreux éducateurs...
          • UC Briochine : coup de blues, coup d'gueule
          • UC Briochine : coup de blues, coup d'gueule
          • UC Briochine : coup de blues, coup d'gueule
          • UC Briochine : coup de blues, coup d'gueule
          • Il est bien loin le temps où le cyclisme se portait bien ; le vélo, à l'image de tous les sports est également victime de la crise et les indices ne manquent hélas pas… Mais ce n'est pas tout : les menatlités ont elles-aussi évolué et pas toujours dans le bon sens. La preuve en est avec l’UC Briochine, club formateur des Côtes d’Armor qui a vu passer ces dernières années des coureurs comme Johan Le Bon, Mathieu Cloarec ou Taruia Krainer, lauréat l’an passé de Paris-Tours espoirs.
             
            Cette année, pas de label de DN pour le club costarmoricain ! C'est ce que nous explique Michel Gouédard, son président : « Nous n’avons pas pu monter l’effectif nécessaire pour poursuivre l’aventure en DN. Des coureurs en fin de course ont décidé d’arrêter le vélo tandis que d’autres comme Vincent Rouxel et Vincent Guégo ont quitté le club pour Hennebont Cyclisme et le VC Quintin. Quelques-uns de nos meilleurs juniors sont eux aussi partis dans d’autres clubs... Alors que c’était avec eux que l’on comptait monter le groupe de DN. »
             
            Des départs jugés parfois logiques car certains pourront ainsi poursuivre leur carrière dans des équipes plus « huppées » : « Il est logique que Maxime Cam et Ronan Tassel aillent à l’étage au dessus mais aujourd’hui dans les Côtes d’Armor on se retrouve avec des structures comme le VCP Loudéac et Côtes d’Armor Marie Morin qui n’étaient pas forcément là il y a quelques années. Forcément, il y a une équipe de trop et c'est nous... Nous sommes un peu le dindon de la farce… »
             
            Fataliste, Michel Gouédard ne veut pas rentrer dans une polémique mais force est de constater qu’il est difficile d’avoir dans le même département trois structures aussi importantes : « J’avais pourtant le budget mais il n’y a pas de première catégorie, tout du moins pas assez. Le hic, il est là : j’ai 12 coureurs de 2ème catégorie mais plus de 1ère… L’an passé, des coureurs comme Manu Michot y étaient mais ils sont descendus car ils n’ont plus d’intérêt de courir dans cette catégorie en raison de leurs occupations professionnelles. C’est vrai que quand on prend un peu d’âge, on n’a pas envie de partir tous les week-ends, de faire 400 bornes pour faire une course à l’autre bout de la France. »
             
            Et le patron de l'UCB de mettre en avant les réformes de la FFC : « Dans la plupart des sports, on va pour progresser mais dans le cyclisme, on fait plutôt tout pour régresser… On tire vers le bas avec le sport loisir… Quand je vois que Lorient a été confrontée au même problème que nous. Au VCPL, le cyclisme, c’est toute la vie de Guy et Roger Tréhin qui se battent depuis trente ans… Le retour d’une DN dans le futur, pourquoi pas, mais pour le moment les conditions de la Fédération qui nous envoient disputer des épreuves à Nancy ne nous favorisent pas. Il y a 3 ans, c’était des épreuves « Grand Ouest » : on partait le matin et on rentrait le soir. Maintenant, il faut partir la veille et on rentre hyper tard dans la nuit. On prend des risques et pour des coureurs qui travaillent le lendemain ou vont en cours, ils ne sont pas des plus frais. Il y a forcément un manque de motivation pour aller faire ces épreuves là et ce n’est pas rendre service aux clubs et aux jeunes.»
             
            Mais rassurons-nous, l’UCB compte encore une bonne réserve avec des coureurs de 2ème catégorie « qui feront quelques courses de 1ère comme Lesneven ou la Flèche d’Armor » mais aussi des jeunes qui aspirent à monter à l’étage supérieur : « J’ai une équipe avec 15 juniors dont le champion de Bretagne Florian Cam » que Michel Gouédard espère garder le plus longtemps possible sous son aile : « Avant, on gardait les coureurs un an après les rangs juniors. Maintenant, ils sont sollicité par les DN1 mais est-ce que c’est un bien car pour certains ils rentrent en fac. Ils sont donc un peu perdus et on les amène pour certains à l’échec. Ils sont sollicités et on ne peut pas les empêcher d’y aller car c’est tout à fait normal mais bon… »
             
            Notons tout de même l’arrivée à l’UCB de l’ex-Brestois Fabien Sidaner « qui arrive chez nous car il est "en semi-retraite" de sa carrière cycliste. Il a un projet professionnel plus important que de faire du vélo et cela se comprend. » un coureur qui apportera à coup sur son expérience aux coureurs Briochin.
             
             
            Photos Manon Colliou
Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite