• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
      • Tour de France : Peter Sagan a assommé ses rivaux

      • Publié le 06/07/2013
          • Le départ est ultra-rapide, six hommes attaquant dès la sortie de Montpellier à l’initiative de Sep Vanmarcke (Belkin) suivi de Jens Voigt (RadioShack), Blel Kadri (Ag2R-La Mondiale), Ruben Perez Moreno (Euskaltel), Enrico Gasparotto (Astana) et Julien El Farès (Sojasun).
          • Photo AFP (Pascal Guyot) - Article publié le 5 juillet 2013

            Le peloton se reforme, Kadri et Voigt insistent au moment où une chute jette à terre une vingtaine de coureurs dans le peloton. Christian Vande Velde (Garmin-Sharp) est contraint à l’abandon. Nairo Quintana (Movistar), Dani Moreno (Katusha), Edvald Boasson Hagen (Team Sky) ou Alexandre Géniez (FDJ.fr) son impliqués.

            L’avance maximale des deux hommes de tête plafonne à cinq minutes mais la bagarre est lancée à l’arrière dans l’ascension de Col de la Croix de Mounis (2e catégorie) dans laquelle l’équipe Cannondale travaille pour rejeter les candidats au maillot vert PMU à l’arrière. Mark Cavendish, Marcel Kittel et Andre Greipel, trois vainqueurs d’étapes, sont distancés.

            L’écart entre les deux pelotons est de 2’50’’ au km 105 quand Jens Voigt et Blel Kadri sont rejoints.

            L’équipe Cannondale ne relâche pas son effort et Peter Sagan s’adjuge les 20 points du sprint intermédiaire de Viane Pierre-Ségade (km 135). Mission accomplie pour l’équipe italienne qui se relève. Le groupe des sprinteurs attardés est alors pointé à 2’30’’.

            Jan Bakelants (RadioShack-Leopard) sort du peloton, il est rejoint par Cyril Gautier (Europcar) et Juan Jose Oroz (Euskaltel). L’écart est d’une minute à 45 kilomètres de l’arrivée. Les trois hommes sont repris à moins de trois kilomètres de l’arrivée et Peter Sagan n’a aucune peine à l’emporter. Il a devancé John Degenkolb (Argos-Shimano) et Daniele Bennati (Saxo Bank-Tinkoff). Son avance en tête du classement par points est de 94 points sur Andre Greipel.

            L'interview du vainqueur

            Peter Sagan : « Au-delà de mes espérances ! »

            Peter, vous avez réussi un gros coup de force ?

            Mon équipe Cannondale a été fantastique. Le plan était de tout faire pour que je marque les 20 points du sprint intermédiaire PMU. Quand mes équipiers ont commencé à accélérer dans le col de la Croix de Mounis, il restait 120 kilomètres. Mes rivaux pour le Maillot Vert ont été distancés et j’ai donc gagné le sprint. C’était mission accomplie.

            Pourtant vous n’avez pas relâché votre effort ?

            Si, quelques secondes mais mes équipiers m’ont suggéré d’insister jusqu’à Albi pour que je gagne l’étape. J’ai trouvé ça génial et je leur ai dit OK. Ces derniers jours, j’ai vu des critiques sur internet concernant mon équipe incapable de m’emmener les sprints. Moi je le sais depuis le départ qu’elle ne peut pas lutter avec Omega Pharma-Quick Step ou Lotto-Belisol ; mais là elle a donné sa réponse dans cette étape. Je suis très content. C’est pour ça que j’ai montré la marque Cannondale de mon maillot plutôt que de le fêter comme je le fais souvent.

            Vous avez gagné tant de victoires mais vous restez sensible aux critiques ?

            Non, je le comprends et je pense que le manager de l’équipe est là pour répondre, mais venant de gens qui disent être des supporteurs, j’ai trouvé ça étonnant. Nous, on a besoin de soutien et s’ils veulent nous critiquer, qu’ils aillent supporter une autre équipe.

            Vous avez une avance de près de 100 points sur vos rivaux, quelle va être votre stratégie ?

            L’intention ce matin était de prendre des points mais je ne pensais pas autant. Vous savez, le Tour débute. Il reste 14 étapes. C’est beaucoup de temps, beaucoup de kilomètres et c’est difficile de mettre en place une stratégie. Des coureurs peuvent tomber, moi aussi. Je vais donc vivre au jour le jour. Je peux donc encore aller dans une échappée et bien sûr prendre ma chance dans les sprints à venir. Je ne vais rien lâcher ! »

            Source Sport Média PMU

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite