• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
      • Benjamin Le Montagner : des résultats rapidement !

      • Publié le 11/02/2014
          • Pour sa seconde rubrique mensuelle de 2014, Benjamin Le Montagner revient pour nous sur le stage de début de saison, la présentation de l'équipe et sur les premières compétitions.
          • Benjamin Le Montagner : des résultats rapidement !
          •  

            Un dernier stage avant la reprise en Espagne a eu lieu à Lloret del Mar. Une fois les entraînements terminés, comment occupez-vous votre temps libre ?

            "Ce stage s'est déroulé à Platja D'aro, à 40 km au nord de Lloret de Mar. Au retour de l'entraînement, nous avions une collation de prévue car les sorties étaient assez longues ! Ensuite, nous retournions nous reposer dans nos chambres en attendant un des meilleurs moments de la journée : le massage ! Sinon, et cela varie suivant les personnalités, nous nous occupons avec de la lecture, ou encore internet, mais nous n'oublions pas de regarder le parcours du lendemain !"


            A l'issue de ce rassemblement, quels enseignements avez-vous tirés pour effectuer votre début de saison ?

            "Le but de ce dernier stage était de bien nous préparer à la nouvelle saison ! Nous avons travaillé assez dur pour arriver en forme dès les premières courses."


            Vous avez reçu votre "paquetage" comme on dit ! Justement, de quoi est-il constitué ?

            "Notre partenaire Noret, nous a effectivement fourni notre paquetage et il contient tout l'équipement sportif. Cela va du cuissard court jusqu'à la veste thermique en passant par les casquettes ou encore les gants. Il est assez conséquent, et je dirais que c'est un peu comme un deuxième Noël !"


            Au niveau matériel, de combien de vélos disposez-vous ?

            "Nous disposons chacun de trois vélos de route et d'un vélo de chrono. Pour la route, il y a un vélo réservé à l'entraînement, un second pour la compétition, le dernier sert de rechange et se trouve … sur la voiture !"


            Le 30 Janvier, a eu lieu la présentation de l'équipe à Rennes. Comment s'est déroulée la journée ?

            "Cela s'est très bien passé ! Nous étions conviés dès le matin afin de connaître le déroulement de la présentation. Ensuite les journalistes sont arrivés et l'équipe "version 2014", avec notamment les nouveaux coureurs, a été présentée. Enfin pour clôturer cette matinée, nous avons fait les traditionnelles photos !"


            ASO a annoncé sa sélection pour le prochain tour de France et l'équipe est invitée. Pourriez-vous faire partie "du train" lanceur de Romain ?

            "Je ne sais pas pour l'instant ! Il faut d'abord se concentrer sur le début de saison et réussir à avoir des résultats rapidement. Maintenant, c'est vrai que cela ne serait pas pour me déplaire, mais chaque chose en son temps !"

             

            Vous avez disputé votre première compétition lors de L'étoile de Bessèges. Les sensations étaient-elles conformes à vos attentes ?

            "Les sensations étaient assez bonnes sur cette épreuve, mais malheureusement je n'ai pas eu beaucoup de chance ! Sur la première étape, je crève lorsque les bordures ont commencé, à 50 km de l'arrivée ! Je me suis alors retrouvé dans le dernier groupe pour terminer l'étape. Le samedi je chute à 2 km de l'arrivée, en étant dans la roue de Nacer Bouhanni. Ce jour là, avec Romain, nous avions travaillé sur un scénario pour l'arrivée car celle-ci était très sinueuse avec une bosse. Cela nous convenait très bien mais la réalité a été tout autre. C'est vraiment dommage !"

             

            Sur la première étape, vous crevez au plus mauvais moment. Pas trop rageant de se voir éliminé de cette façon ?

            "Si, forcément c'est rageant ! Mais cela fait partie des aléas d'une course cycliste !"


            Sur la 3ème étape, vous prenez "un temps". Difficile l'ascension du col de Trélys ?

            "Cette ascension s'est révélée difficile pour moi ! Je ne suis pas arrivé à accrocher le peloton au sommet du col de Trelys mais il ne m'a pas manqué grand chose ! J'étais très déçu au soir de cette étape, mais je me suis ressaisi car le lendemain j'avais de bien meilleures sensations !"


            Un mot sur le contre la montre final. Compliqué, non ?

            "Le contre la montre du dimanche était assez dur ! Il n'y avait que 8 km de plat puis les 3 derniers kilomètres étaient en bosse. C'était très pentu, il fallait mettre le petit plateau et de plus quasiment tout à gauche !"


            Sur ces premières épreuves, il y a également beaucoup de chutes. Est-ce dû à une certaine nervosité en début de saison ?

            "C'est vrai qu'à l'approche des arrivées, cela devient assez tendu. Il y a beaucoup de vagues, ça frotte beaucoup pour prendre la roue des meilleurs sprinteurs et forcément par moment ça ne passe pas ! Certains essaient pourtant de forcer le passage et la conséquence est immédiate : chute !"


            Quel va être votre programme pour les prochaines semaines ?

            "Mes prochaines courses seront le Trophée Laigueglia en Italie le 21 Février, puis le Het Volk et Kuurne-Bruxelles-Kuurne le week end d'après."

             


            La suite … au mois prochain.

             

            Interview de Denis PAPIN - Sportbreizh

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite