• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
      • Nathalie et Frédéric Lancien : un couple en or

      • Publié le 14/02/2014
          • En ce jour de Saint-Valentin, il nous fallait, comme d'habitude, dénicher une belle histoire de couple. Nathalie Even et Frédéric Lancien ont marqué non seulement le cyclisme breton mais aussi plus certainement l'Histoire du sport français. Aujourd'hui, les deux champions partagent leur vie... et leurs excellents souvenirs.
          • Nathalie et Frédéric Lancien : un couple en or
          • Nathalie et Frédéric Lancien : un couple en or
          • Nathalie et Frédéric Lancien : un couple en or
          • Nathalie et Frédéric Lancien : un couple en or
          •  
             

            La principale qualité de votre conjoint ?

            Nathalie : "Son intelligence, il a une capacité de s'adapter aux personnes qui l'entourent ou qu'il rencontre avec une forte écoute de l'autre."

            Frédéric : "Son sourire et son efficacité."

             

            Le principal défaut ?

            Nathalie : "Sa rêverie."

            Frédéric : "Son obstination."

             

            Etait-il évident de concilier la vie de sportif de haut-niveau et celle d'un couple ?

            Frédéric : « Oui, le fait d'être dans le même sport, cela nous facilitait forcément la tâche. Par contre, les retours de stage ou des compétitions en commun, le problème c'était les lessives.»

            Nathalie : « Oui, nous avions cet avantage de comprendre l'autre de par notre parcours similaire.»

             

            Le soir à table, possible de parler d'autre chose que de vélo ?

            Frédéric : « Oui, bien-sur ! Nos sujets de conversation tournent plus autour de la vie des enfants et du quotidien.
             
            Nathalie : « Heureusement ! Un travail loin du monde du vélo et parents de 3 enfants vous apprtent une forte diversité de sujets de conversations.»
             

            Avez-vous un surnom entre vous ?

            Frédéric : « C'est simple, pour tout le monde à la maison c'est : Chéri / Chérie.»

            Nathalie : « J'ai répondu pareil ! Et pourtant, on n'a pas triché.»

             

            Les succès de l'un étaient-ils aussi ceux de l'autre?

            Frédéric : « Evidemment.»

            Nathalie : « Ce n’était pas un succès personnel, c'était un bonheur de voir l'autre réussir et s'accomplir.»

             

            Comment viviez-vous les échecs de l'autre?

            Frédéric : « J'étais forcément touché par les difficultés que pouvait rencontrer Nathalie mais j'avais un objectif à atteindre. Alors, il fallait rester concentré. Notre force, c'était d'en parler. Face à l'adversité, il faut toujours avancer. »

            Nathalie : « Dans la douleur, quand on aime, il est difficile de voir sa moitié face à l'échec, mais à deux, nous avons toujours su rebondir. »

             

            Comment viviez-vous l'éloignement lors des stages et des compétitions ?

            Frédéric : « Plutôt bien. Nous étions souvent ensemble. Lorsque nous étions séparés lors des compétitions, j'étais impatient de connaitre les résultats de Nathalie.»

            Nathalie : « Bien, l'un respectait et acceptait les objectifs de l'autre tout en préparant les siens.»

             

            Des entrainements en commun ?

            Frédéric : « Oui, nous nous entraînions ensemble sur la piste de Hyères.»

            Nathalie : « Oui, tout en ayant des séances d'adaptation spécifiques.»

             

            Quel bilan dressez-vous de vos carrières ?

            Frédéric : « Je suis plutôt fier, mais pour moi, il n'y a pas de bilan à tirer de ma carrière sportive, j'ai la conviction d'avoir fait ce que je pouvais, quand il le fallait.»

            Nathalie : « Je n'ai jamais vraiment fait de bilan. Pour moi, bilan = comptabilité.»

             

            Votre meilleur souvenir ?

            Frédéric : « J'en ai deux. Mon 1er titre de champion de France du km en 1992, ce qui m'a valu d'être qualifié pour les Jeux. Et mon deuxième, mon dernier km au niveau international en 1998 aux championnats du Monde du km : j’avais prouvé à moi même que je pouvais revenir après mon terrible accident.»

            Nathalie : « Notre voyage pour aller faire les Championnats de France 1995. N'ayant pas trouvé d'hôtel, on a dormi dans la voiture, 3 jours avant le début du Championnat. Nous avons pris cela avec philosophie et avons réalisé un excellent championnat.»

             

            Avec le recul, auriez-vous fait les mêmes choses de la même façon ?

            Frédéric : « Oui à 100%, car pour moi, les bonnes comme les mauvaises choses vous construisent.»

            Nathalie : « Sans aucun doute !»

             

            Quel titre auriez-vous rêvé de gagner ?

            Frédéric : « Si j’ai un regret, c'est la médaille des jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sur le km... Elle m'est passée sous le nez. C’est la vie !»

            Nathalie : « J'ai gagné ce que j'étais capable de gagner sur l'instant de la course. Si des titres manquent, éventuellement, à mon palmarès, je ne m'en soucie pas.»

             

            Quelle est sa plus grande victoire ?

            Frédéric : « Sans hésiter, nos enfants : Perrine, Jeanne et Louis.»

            Nathalie : « Il en a deux : sa victoire à la médaille d'hiver, référence du futur grand sprinter français et son retour après son grave accident de Bogota.»

             

            Une question pour Nathalie ?

            Frédéric : « Alors, heureuse ? »

            Nathalie : « Si tu me poses la question c'est que tu connais déjà la réponse : complètement épanouie !»

             

            Une question pour Frédéric ?

            Nathalie : « De toutes les personnes que tu as rencontrées durant ta carrière, dans le monde du vélo, les autres sports, les médias ou le médical, avec qui aimerais- tu partager un moment de conversation ? »

            Frédéric : « Avec Daniel Morelon qui était notre entraîneur national.»

             

            Les palmarès

            Frédéric Lancien 

            1991
            Médaillé de bronze du tandem aux Championnats du monde

            1992
            Champion de France du kilomètre
            3e de la vitesse du France 
            6e du kilomètre aux Jeux Olympiques de Barcelone 1992
            Vainqueur de la coupe du Monde du kilomètre

            1993
            Vainqueur de la coupe du Monde du kilomètre

            1995
            Champion de France du keirin
            Vainqueur de la coupe du Monde du kilomètre
            2e de la vitesse du France
            2e du kilomètre du France
            2e du kilomètre à Cottbus en Coupe du monde

            1998
            2e du kilomètre à Victoria en Coupe du monde
            2e de la vitesse par équipes à Victoria en Coupe du monde

             

            Nathalie Even Lancien

            Championne olympique de la course aux points à Atlanta en 1996

            Championne de France de vitesse : 1993 (2e en 1992, 1994, 1995, 1996 et 3e en 1988 et 1991)
            Championne de France du kilomètre : 1993 et 1994 (2e en 1992)
            Championne de France de la course aux points : 1994 et 1995

            2ème des championnats du monde de vitesse juniors en 1987
            3ème des championnats du monde de vitesse en 1993
            3ème des championnats du monde de la course aux points en 1995

             

            Revoyez le titre olympique de Nathalie en vidéo

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite