• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
      • Boulo : toujours en progrès

      • Publié le 15/04/2014
          • 7ème du Prologue du Tour de Normandie, 10ème de la dernière étape, 4ème du classement général de ce même Tour de Normandie, 7ème sur la Route Adélie de Vitré... Matthieu Boulo semble avoir pris une autre dimension dans sa nouvelle équipe, le Team Raleigh !
          • Boulo : toujours en progrès
          •  

            Matthieu, vous semblez avoir passé un cap, les résultats sur chacune des épreuves auxquelles vous avez participé le montrent très clairement.

            Oui, c'est vrai, je me sens bien actuellement, pourtant je n'ai pas beaucoup couru, il me manque encore du rythme et de la force, mais je sens que ça vient doucement. Le Tour de Normandie m'a fait du bien, c'est une épreuve d'une semaine, avec des étapes difficiles, longues et sans répit. J'y ai pris du plaisir...

            Vous prenez la 4ème place du général, c'est un très bon résultat.

            Non, ce n'ai pas très bon vu que je n'ai pas gagné. Toutefois, je suis satisfait de cette place, je pense vraiment que la gagne était à ma portée. Sur le chrono, je n'avais pas mon vélo de contre la montre, j'ai certainement laissé quelques secondes dans l'affaire. Une place sur le podium final, c'est clair puisque je finis à 1 seconde du 3ème...

            Rater le podium pour 1 seconde, ça doit être frustrant !

            Oui, c'est rageant ! Maintenant, j'étais venu pour gagner, j'y croyais vraiment et seule la victoire compte. Ce qui me rassure, c'est que j'ai fait la course devant tous les jours, je suis resté lucide toute la semaine, je savais bien qu'a un moment ça allait casser, dommage que ce soit arrivé le dernier jour. Le chrono et les bonifications étaient très importantes et je n'ai pas pris une seule bonif.

            Sur "La Route Adélie de Vitré" vous terminez à une belle 7ème place.

            Oui, je suis content, je reste sur la même dynamique, j'ai fait la course devant pour ne pas être surpris, je savais que ça allait casser à un moment, il ne fallait pas rater le coup. Par contre, je suis très frustré par ma place à l'arrivée. Je sais maintenant que j'aurais pu faire mieux. En fait, je manque encore de confiance en moi. C'était du très bon niveau, les gars sont très forts, quand on regarde la composition du groupe de tête et le classement, il n'y a que des bons coureurs. Je suis avec eux, c'est que je ne dois pas être si mal que ça...!

            Pourquoi êtes-vous frustré par votre classement ?

            Vous savez, ça faisait longtemps que je ne suis pas arrivé pour la gagne sur une course de ce niveau. Je n'ai pas les automatismes, Coquard, Simon... Ce sont des gars qui sont habitués à gagner, ils sont très forts dans le placement à l'entame d'un sprint final, il arrivent à jouer sur les plus grandes épreuves mondiale. Ils ont acquis de l'assurance, des automatismes. Pour ma part, je n'ai pas leur confiance... En franchissant la ligne, je me suis dis: M... je franchis la ligne et il m'en reste encore... J'étais super mal placé, c'est dommage !

            7ème, c'est tout de même une belle mise en bouche pour cette Coupe de France.

            A froid... je suis super déçu quand-même, je sais que je pouvais faire mieux. Concernant la Coupe de France PMU, ce n'est pas un objectif, j'ai marqué quelques points, au général et au classement des jeunes, mais le Team Raleigh ne fera pas toutes les épreuves, je vais donc perdre du terrain.


            Quelle est la suite de votre programme ?

            A la fin de la semaine, je monte au Royaume Uni, pour y disputer 2 épreuves. Ensuite nous revenons en France pour Paris-Camembert. J'espère que le voyage ne sera pas trop préjudiciable. Mais quand on est en forme...

            Comme nous le disions tout à l'heure, vous avez franchi un cap ?

            Oui et non : je sais, je fais une réponse de Normand ! Mais en fait, la différence avec les dernières années, c'est que je n'ai pas fait la saison de cyclo-cross cet hiver... Je savais que c'était impossible d'être bon durant les 2 saisons, même Sven Nys, ne s'est jamais aventuré. Et les bons crossmen qui marchent sur route, ont abandonné le cyclo-cross, même Stybar que l'on a beaucoup vu sur Paris-Roubaix ! J'ai fais des erreurs. C'est désormais le moment de montrer ce que je sais faire sur la route.

             

             

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite