• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
      • Petit y croyait !

      • Publié le 20/04/2014
          • Adrien Petit, vainqueur du Tro Bro Leon ce dimanche, ne se sentait pas très bien dans le groupe de tête ! Pourtant, il a suivi l'attaque de Dassonville. Au sprint, il a fait parler sa supériorité : Flavien Dassonville (Big Mat) était naturellement déçu mais il relativisait sur ses chances de victoire tandis que Cédric Pineau (Fdj.fr) était trop loin pour espérer gagner.
          • Petit y croyait !
          •  

            Lui, le sprinteur de Cofidis, n’est pas un habitué des échappées : « Je me suis dit que j’allais faire la course car je savais que ça n’allait pas arriver au sprint.» Pourtant, il avoue qu’il n’était pas dans les meilleures conditions : « Je ne me sentais pas très bien dans ce groupe mais je me suis très bien entendu avec Flavien Dassonville.» L’attaque de ce dernier à 25 kilomètres de l’arrivée a permis à Petit de l’emporter : « Je ne me sentais pas le plus fort dans le groupe de sept. Flavien a attaqué, je l’ai suivi et je me suis rendu compte qu’on n'était que deux. On est allé au bout. Il était très fort mais au sprint, je suis le plus fort. » Les deux hommes ont résisté au retour du peloton et, bien évidemment, Petit ne cachait pas sa joie sur la ligne d’arrivée : « On y a cru, c’est super ! »

            Flavien Dassonville était déçu de cette 2e place tout en admettant qu'il était un peu juste sur la fin : « Il me manquait de la fraicheur et puis avec Adrien qui est sprinteur pur, je ne peux pas rivaliser. » Il a tenté de partir seul mais sans réussite : « J’ai essayé de sortir avant mais il était toujours là. » Dassonville avait coché Lannilis dans son calendrier : « Il y a de la satisfaction mais aussi déception, j’ai préparé ce rendez-vous. C’était un grand objectif cette saison. »

            Cédric Pineau (Fdj .fr) 3e, a vite compris qu'il serait difficile de revenir devant : « On savait que ça allait être compliqué de revenir sur deux hommes qui s’entendaient bien. » Surtout que derrière, il n’y a pas eu d’entente : « C’était le bazar car tout le monde attaquait. On s’est retrouvé à deux avec Pierre-Luc Perichon mais il n’avait plus beaucoup de force. C’est la course, on revient de loin. Je suis content de faire un podium car ça faisait longtemps... »

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite