• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
      • Derniers espoirs permis !

      • Publié le 30/04/2014
          • Les Bretons se montrent toujours à l’avant. Sur cette sixième étape entre Radenac et Talensac, c’est Vincent Guézennec (BIC 2000) qui s’y est collé. Il était content de se retrouver en échappée. Son coéquipier, David Le Lay, visera ce jeudi à Dinan, une dernière chance d’emporter une victoire d’étape. Yann Guyot, est quant à lui, plus qu’en position favorable pour la victoire finale. Il reste seulement une étape mais les autres prétendants seront là pour bousculer le Morbihannais.
          • Derniers espoirs permis !
          • Derniers espoirs permis !
          •  

            Vincent Guézennec est parti en échappée dès les premiers instants de la course, le Quimpérois ne voulait pas rater le bon coup : « J’avais envie de prendre l’échappée aujourd’hui (mercredi). J’ai essayé déjà hier (mardi) mais sans succès. On s’est retrouvé à cinq. Ça a bien roulé jusqu’à 70 kilomètres de l’arrivée où le Rabobank ne voulait plus rouler. » Le coureur du BIC 2000 s’est fait lâcher peu de temps avant de rentrer sur le circuit final : « Le Wallon était vraiment très fort et il a attaqué dans la dernière bosse avant le circuit. J’ai manqué dix mètres pour basculer avec eux en tête. Derrière, on a fait comme on pouvait. On se fait reprendre par le peloton à dix kilomètres de la fin. » Guézennec était quand même satisfait de sa journée: « Bon, j’ai pris du plaisir devant. C’est le principal. »

            Sur les abords de la ligne d’arrivée, on a aussi retrouvé David Le Lay. Le coureur du BIC 2000, 2e du général avant l’étape de Jugon-lès-lacs dimanche, nous raconte comment il est descendu au classement général : « J’ai eu une journée un peu sans sur l’étape de Jugon. C’était l’étape où il ne fallait pas l’être. J’ai perdu une minute ». Il lui reste la dernière étape demain pour faire un résultat : « Il n’y aura plus que Dinan pour faire quelque chose. L’Armée de Terre a bien contrôlé aujourd’hui. Ça roulait tellement vite sur le circuit final aujourd’hui qu’il était impossible de tenter quelque chose. Je vise une victoire d’étape demain ».

            A l’inverse, les choses se précisent pour Yann Guyot. Le Morbihannais est à une étape de la victoire finale. Entre Radenac et Talensac, son équipe s’est battu pour tenir son rang : « Je ne perds pas de temps. Je pense que ça été une des journées où on a lâché le plus de force. Les coéquipiers ont roulé toute la journée. Le circuit ne s’annonçait pas si dur que ça mais il y avait beaucoup de montées et de vent. On a eu de l’aide de la BMC sur le circuit. » Lui aussi, s’est démené pour garder son avance au général : « Il fallait que je réponde à quelques attaques de mes poursuivants au général. Delfosse m’a attaqué plusieurs fois. Je suis revenu sur lui. J’ai toujours répondu présent et ensuite le peloton est revenu sur nous. » Yann Guyot est plus motivé que jamais à aller chercher cette victoire finale. On lui promet beaucoup de travail pour l’arrivée sur Dinan : « Dans la tête, c’est bon ! Il faut que j’y aille jusqu’au bout ! Je pense que ça va être un gros combat demain. Je vais bien dormir et on verra demain. » Il se dit même prêt à prendre ses responsabilités demain pour mettre tout le monde d’accord : « Si j’ai l’opportunité d’attaquer demain, je pourrai le faire. On ne va pas se priver d’une victoire d’étape. »

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite