• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
          • Le bus vedette au départ de cette deuxième étape sur le champ de courses de York était bien entendu celui de l'équipe Omega Pharma Quick Step où Mark Cavendish, épaule bandée, sourire forcé derrière ses lunettes, expliquait les raisons de son abandon.
          • Cavendish non partant
          • Cavendish non partant
          • Cavendish non partant
          • Cavendish non partant
          • « Après les tests d'hier, j'espérais que l'épaule pourrait désenfler pendant la nuit. Malheureusement, cela n'a pas été le cas. C'est le cyclisme, c'est mon boulot et celui que je suis très bien payé pour faire », confiait-il, souhaitant bonne chance à son équipe pour la suite du Tour.

            Mais son manager, Patrick Lefevere, ne cachait pas que l'abandon de l'ancien champion du monde changeait totalement la donne : « Pour nous, ça change tout parce que nous avions bâti toute l'équipe autour de lui. »

            Alessandro Petacchi ne peut même pas être une option de rechange pour la formation belge dans les sprints, le vétéran italien souffrant d'une allergie après une piqûre d'abeille.

            Mark Cavendish a été précipité au tapis dans l'emballage de la première étape à Harrogate après une empoignade avec le champion d'Australie Simon Gerrans. Ce dernier, contusionné, prend quand même le départ, mais avec des chances amenuisées sur un parcours pourtant taillé pour ses qualités de lauréat de Liège-Bastogne-Liège : «  Je vais essayer, mais cela va être très difficile après ma chute », a expliqué Gerrans, confirmant que Cavendish lui avait présenté ses excuses.

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite