• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
      • Vuelta #9 : Quintana leader / Barguil 10ème

      • Publié le 31/08/2014
      • Résultat du 31/08/2014
          • La montagne était de retour ce dimanche avant le premier jour de repos de la Vuelta. A Aramon Valdelinares, Winner Anacona l'emporte après avoir passé toute la journée à l'avant au sein d'in groupe de 31 puis d'un trio. Au général, c'est Quintana qui endossse le maillot de leader. A noter que Warren Barguil, 30ème ce jour, perd une place au général : la journée de repose est la bienvenue !
          • Vuelta #9 : Quintana leader / Barguil 10ème
          • Vuelta #9 : Quintana leader / Barguil 10ème
          •  

            L'étape

            1    ANACONA Winner    Lampre - Merida    4h34'14''
            2    LUTSENKO Alexey    Astana Pro Team    + 45''
            3    CUNEGO Damiano    Lampre - Merida    + 50''
            4    MORENO BAZAN Javier    Movistar Team    + 1'04''
            5    BILBAO Peio    Caja Rural-Seguros RGA    + 1'12''
            6    COPPEL Jérôme    Cofidis, Solutions Credits    + 1'21''
            7    HESJEDAL Ryder    Team Garmin Sharp    + 1'33''
            8    HANSEN Adam    Lotto Belisol Team    + 1'45''
            9    JUNGELS Bob    Trek Factory Team    + 1'49''
            10    FELLINE Fabio    Trek Factory Team    + 2'08''
            11    COUSIN Jerome    Team Europcar    + 2'13''
            12    CONTADOR Alberto    Tinkoff-Saxo    + 2'16''
            13    RODRIGUEZ OLIVER Joaquin    Katusha Team    m.t.
            14    QUINTANA ROJAS Nairo Alexander    Movistar Team    m.t.
            15    VORGANOV Eduard    Katusha Team    + 2'22''
            16    VALVERDE Alejandro    Movistar Team    + 2'39''
            17    ARU Fabio    Astana Pro Team    m.t.
            18    FROOME Christopher    Team Sky    m.t.
            19    URAN Rigoberto    Omega Pharma - Quick Step    m.t.
            20    MARTIN Daniel    Team Garmin Sharp    m.t.


            30.    BARGUIL, Warren    111    Team Giant - Shimano    4h 37' 09''    + 2' 55''
            58.    LE MEVEL, Christophe    75    Cofidis Solutions Crédits    4h 41' 09''    + 6' 55''
            78.    LE BON, Johan    94    FDJ.fr    4h 45' 21''    + 11' 07''
            114.    HINAULT, Sébastien    123    IAM Cycling    4h 53' 15''    + 19' 01''
            117.    HARDY, Romain    73    Cofidis Solutions Crédits    4h 53' 15''    + 19' 01''

            Au général

            1    QUINTANA ROJAS Nairo Alexander    Movistar Team    35h58'05''
            2    CONTADOR Alberto    Tinkoff-Saxo    + 3''
            3    VALVERDE Alejandro    Movistar Team    + 8''
            4    ANACONA Winner    Lampre - Merida    + 9''
            5    FROOME Christopher    Team Sky    + 28''
            6    RODRIGUEZ OLIVER Joaquin    Katusha Team    + 30''
            7    ARU Fabio    Astana Pro Team    + 1'06''
            8    GESINK Robert    Belkin Pro Cycling Team    + 1'19"
            9    URAN Rigoberto    Omega Pharma - Quick Step    + 1'26''
            10    BARGUIL Warren    Giant-Shimano    m.t.
            11    NIEVE Mikel    Team Sky    + 1'33''
            12    CHAVES RUBIO Johan Esteban    Orica GreenEDGE Cycling Team    + 1'34''
            13    SANCHEZ GONZALEZ Samuel    BMC Racing Team    + 1'35''
            14    CARUSO Damiano    Cannondale Pro Cycling    + 1'36''
            15    MARTIN Daniel    Team Garmin Sharp    + 1'42''
            16    KELDERMAN Wilco    Belkin Pro Cycling Team    + 1'49''
            17    NAVARRO Daniel    Cofidis, Solutions Credits    + 2'37''
            18    MORENO Daniel    Katusha Team    + 3'17''
            19    MONFORT Maxime    Lotto Belisol Team    + 4'16''
            20    PARDILLA Sergio    MTN Qhubeka    + 4'33''


            36.    LE MEVEL, Christophe    75    Cofidis Solutions Crédits    36h 09' 25''    + 11' 20''
            65.    HARDY, Romain    73    Cofidis Solutions Crédits    36h 31' 41''    + 33' 36''
            95.    LE BON, Johan    94    FDJ.fr    36h 45' 52''    + 47' 47''
            120.    HINAULT, Sébastien    123    IAM Cycling    37h 00' 29''    + 1h 02' 24''

            Le film de l'étape

            Jour de fête en Colombie: Anacona gagne, Quintana en rouge

            Malgré la pluie et la baisse des températures, les cyclistes colombiens ont illuminé la neuvième étape de la Vuelta. Echappé de bout en bout, Winner Anacona (Lampre-Merida) l'a emporté en solitaire tandis que Nairo Quintana, suivant Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) passé à l'attaque à 2,2 km de l'arrivée, a endossé le maillot rouge de leader.

            195 coureurs prennent le départ de la neuvième étape de la Vuelta dont l'arrivée est jugée au sommet de la station de ski Aramon Valdelinares pour la première fois depuis 2005.

            Le rythme est ultra rapide et permet à 31 coureurs de s'échapper: Anacona et Cunego (Lampre-Merida), Bouet et Nocentini (Ag2R-La Mondiale), Lutsenko (Astana), Martens (Belkin), Nerz et D. Wyss (BMC), Bilbao et Mas Bonnet (Caja Rural), Coppel et Zingle (Cofidis), Zingle, Berhane et Cousin (Europcar), Hesjedal et Van Summeren (Garmin-Sharp), Lang (IAM), Vorganov (Katusha), Hansen (Lotto-Belisol), Teklehaimanot et Thomson (MTN-Qhubeka), J. Moreno (Movistar), Boonen et Verona (Omega Pharma-Quick Step), Bewley (Orica-Greenedge), Cataldo (Team Sky), Arndt (Giant-Shimano), Arredondo, Jungels et Felline (Trek Factory).

            La moyenne de la première heure est de 47 km/h. L'écart culmine à 8'15'' au km 111.

            Cousin passe le premier au sommet de l'Alto de Cabigordo (3e catégorie, km 124), moment choisi par l'équipe movistar pour nettement accélérer en tête de peloton. En réaction Van Summeren fait un énorme travail en tête en faveur de son leader Hesjedal.

            Après une tentative de Bewley, Hansen et Nerz, ce sont Anacona, Jungels et J. Moreno qui prennent les devants dans l'Alto de San Rafael à 21 km de l'arrivée. La pluie tombe fort, les trois hommes de tête possèdent 30'' d'avance au sommet sur leurs anciens compagnons d'échappée, 5'40'' sur le peloton mené par le Team Sky. Au pied de l'ascension finale, le peloton est à 4'30''.

            A 7 kilomètres de l'arrivée, Anacona, virtuel maillot rouge, est seul en tête. Le Team Sky fait l'effort mais est surpris par l'attaque à 2,2 km de l'arrivée d'Alberto Contador. Il est rejoint par Nairo Quintana (Movistar) et Joaquim Rodriguez (Katusha).

            Anacona l'emporte devant Lutsenko à 45'' et Cunego à 50''. Contador, Quintana et Rodriguez franchissement la ligne d'arrivée avec 23 secondes d'avance sur Valverde et Froome. Quintana endosse le maillot rouge de leader avec 3 secondes d'avance sur Contador.

            Lundi, journée de repos à Saragosse.

            Les déclarations 

            Nairo Quintana (Movistar, leader de la Vuelta): "Aujourd'hui on n'avait pas prévu de changer de leader, que je prenne le maillot rouge porté par Alejandro Valverde. J'étais bien aujourd'hui, j'ai répondu à l'attaque de Contador et je suis maillot rouge. Il reste deux semaines, j'aimerais le garder jusqu'a Saint-Jacques de Compostelle mais il reste beaucoup de temps et le contre la montre dont Chris Froome est le favori. Il a fini 23 secondes derrière nous mais ce n'est pas lui qui va lâcher pour le classement général. Pour la victoire finale, mon rival numéro 1 est Contador."

            Alberto Contador (Tinkoff-Saxo): “J'ai vu une possibilité de prendre du temps et je l'ai saisie. Quand j'ai réalisé que Froome était un peu derrière, je me suis dit qu'il fallait essayer de le distancer. Je manque de condition pour maintenir mon rythme au maximum mais je suis ravi de ma position au classement général. "

            Chris Froome (Team Sky): “C'était une étape test, encore plus avec les conditions météo que nous avons connues en fin d'étape. Mes équipiers ont fait un travail fantastique une nouvelle fois. Mon objectif était de rester placé avant le contre la montre. Le temps perdu aujourd'hui n'est pas un désastre mais ça aurait été mieux de suivre Contador, Quintana et Purito. Quand ils sont partis j'ai tout donné pour limiter l'écart."

            Alejandro Valverde (Movistar): “Il faisait froid comparativement à ce que nous avions connu les jours derniers. Cette étape s'est fien finie, je suis content. Nous avons le maillot rouge et le maillot blanc. Le maillot rouge est désormais sur les épaules de Nairo (Quintana) mais le plus important est qu'il reste dans l'équipe. Quand Contador a attaqué, j'étais dans la roue de Froome et je n'ai pas pu y aller. A la fin, j'ai essayé de regagner un peu de temps. Partant du principe que je n'aime pas le mauvais temps, ce n'est pas si mal. Je ne sais pas pourquoi le Team Sky a roulé si fort dans l'ascension finale et Froome n'en a pas tiré profit. A venir, il y a un difficile contre la montre et ça me plait.

            Romain Sicard (Europcar): "Je me suis remis de ma chute. Etre leader de l'équipe Europcar est une expérience, c'est une démarche nouvelle pour moi. Je suis trop loin désormais au classement général mais je vais essayer de gagner une étape. C'est l'objectif de mon équipe. Aujourd'hui avec Jérôme Cousin, Yannick Martinez et Natnael Berhane, nous avions trois coureurs à l'avant. Ça n'a pas payé mais on va recommencer. Moi notamment, sur les parcours à venir qui me conviennent bien."

            L'interview du vainqueur

            "Le Top 10 et une nouvelle étape"

            Pourquoi vous appelez-vous Winner ?

            C'est une question que l'on me pose fréquemment. Mon père Rodrigo Antonio Anacona, qui est policier, a toujours été un méga-fan de cyclisme. Dans les années 80, il avait deux idoles : Peter Winnen et Andrew Hampsten. Il a voulu m’enregistrer à l’état civil en empruntant leurs deux noms mais il s’est trompé d’une lettre et c’est comme ça que je suis devenu Winner Andrew alors qu’il ne connaissait pas un mot d’anglais et ne savait donc pas qu’il m’avait appelé « vainqueur ».

            Quelle était votre stratégie en vous lançant dans cette échappée ?

            Je ne pensais pas qu'on irait si loin, parce que j'étais à 3 minutes au classement général. On a pris 8'20'' mais on était encore à 75 kilomètres de l'arrivée et je me disais que pour la victoire d'étape, ce serait compliqué. J'ai attaqué dans l'avant-dernier col pour le maillot rouge. Dans l'ascension finale avec le Team Sky roulant fort, je ne l'ai pas conquis (pour 9 secondes) mais étant seul à 6 kilomètres de l'arrivée, je savais que la victoire d'étape était acquise.

            Quelle était votre ambition au début de la Vuelta ?

            Je suis venu pour le classement général, pour finir dans le Top 10. Dans la troisième étape j'ai eu un souci, j'ai perdu 30 secondes sur une négligence mais avec ce que je reprends aujourd'hui, je remets cet objectif en marche. Je vais y mettre tout mon coeur et essayer de gagner une autre étape.

            Cette victoire confirme votre potentiel mais 2013 fut une saison blanche pour vous ?

            J'avais commencé 2013 du pied gauche. J'ai été victime d'un accident, à l'entraînement fin 2012. J'ai souffert d'une  fracture de la cheville droite et je suis resté 10 mois sans compétition. J'avais beaucoup souffert il y a un an dans la Vuelta mais je devais absolument la finir pour préparer 2014.

            Que se passe-t-il en Colombie avec cette incroyable génération de nouveaux talents ?

            Lucho Herrera et Fabio Parra ont été les premiers a faire vibrer la Colombie. Puis il y eut Santiago Botero et Alvaro Mejia. C'est vrai il y a une nouvelle génération et nous avons en commun d'être tous tous ambitieux. Les Quintana, Chaves, Uran, tous les autres, veulent porter haut le cyclisme colombien.

            Savez-vous de quoi sera fait votre avenir ?

            Je finis mon contrat avec Lampre-Merida cette année, j'ai plusieurs options et je veux choisir la meilleure pour moi. Dans mon équipe, Chris Horner était le leader désigné mais ses ennuis de santé font qu'il n'est pas là, j'en bénéficie aujourd'hui. Grâce à cela, j'ai plus de liberté pour attaquer et faire ma course.

            Correspondance: Gilles Le Roch pour Unipublic

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite