• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
          • Découvrez-ci-dessous les réactions de différents Bretons de Paris-Roubaix dont Erwan Corbel... Le jeune pro de Fortuneo -Vital Concept a boucle la reine des classiques avec beaucoup de joie !
          • Erwann Corbel: "très content d'avoir terminé"
          •  

            Franck Bonnamour 

            " Au vu du niveau d’aujourd'hui, je suis content de voir le vélodrome. A 50 kilomètres de l'arrivée, j'ai crevé, après j’ai un peu paniqué, j’ai laissé beaucoup d’énergie à essayer de revenir et j’ai chuté… Même quand j’étais tout seul, j’ai toujours gardé la motivation, je voulais finir la course. ».

            Erwann Corbel 

            " J'ai vraiment pris du plaisir, je n'ai pas ressenti de douleur particulière. C’était même moins l’enfer qu’à la reco. Quand j'ai passé la trouée d'Arenberg, j'avais l'impression d'être en tête de la course avec tous les supporters autour de moi. C'était vraiment comme dans mes souvenirs mais cette fois-ci on m'a laissé entrer au vélodrome (rires). Je suis très content d'avoir terminé, ça me tenait à cœur. "

            Maxime Daniel 

            « Après une nuit blanche et de la fièvre, je savais que ça allait être compliqué. Je voulais faire de mon mieux pour aider l’équipe, j’ai suivi des coups pour soulager mes coéquipiers. Je me suis retrouvé dans une échappée de 5, mais sur Roubaix tout le monde veut être devant, on n’a jamais pu creuser. Dès qu’on a été repris, Ben, qui était l’un des trois coureurs protégés, a crevé et je lui ai donné ma roue. Ensuite, j’ai été pris de vomissements, j’ai préféré rentrer au bus et me laver dans les douches de Roubaix et attendre les copains au Vélodrome. »

            Sébastien Hinault 

            " Le niveau était très élevé cette année, ça roulait très vite, on a battu le record historique de vitesse moyenne. On s'est vite retrouvés distancés pour jouer la gagne mais ça reste Paris-Roubaix. Nos coureurs n'ont pas été épargnés avec les crevaisons et les chutes. Ce que je retiens de positif c'est que sept des huit coureurs ont franchi la ligne d'arrivée et même Maxime (Ndlr: Daniel) qui a abandonné a fait du bon boulot en début de course. On reste frustrés en terme de résultats, on sait que c'est une compétition exigeante mais on avait l'espoir de faire une performance. Au départ de Paris-Roubaix, on a toujours beaucoup d'ambition mais on se rend vite compte du niveau de difficulté. "

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite