• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
          • Jeudi 22 juin, ils seront six à s'élancer sur le circuit du contre la montre des championnats de France à Saint Omer. Sur les 51,6 kilomètres du parcours, Pierre-Luc Périchon, Maxime Bouet, Brice Feillu, Arnaud Gérard, Florian Vachon et Elie Gesbert, auront une seule obsession : perdre le moins de temps possible ! Leurs réactions ci-dessous..
          • Fortuneo-Vital Concept, course contre le temps !
          • Arnaud Gérard :
            « Je vais sur le chrono pour me faire plaisir et pour préparer dimanche. Au départ, on sait qu'on va souffrir pendant une heure. Si on n'est pas bien, les 50 kms peuvent paraître très longs, mais quand on sent que ça va, l'effort devient plaisant. »
             
            Elie Gesbert :
            « En 2013, je suis devenu champion de France juniors du contre la montre et sur route, c'est forcément particulier de me rendre sur un championnat. Je m'aligne sur le CLM pour me tester, c'est un exercice important pour un cycliste, il ne faut pas le délaisser. »
             
            Brice Feillu :
            « Je ne suis pas un spécialiste du chrono, mais j'aime me fixer des objectifs, je serais content d'accrocher un Top10. C'est un effort solitaire, mais on a toujours la petite voix dans l'oreillette pour nous pousser et nous encourager. »
             
            Florian Vachon :
            « Avant je ne pouvais pas dire que c'était un plaisir de monter sur un vélo de contre la montre mais Arnaud Gérard m'a fait aimer cet exercice. Il m'a fait comprendre qu'en travaillant, physiquement et mentalement, je pouvais aimer cette discipline. »
             
            Pierre-Luc Périchon :
            « Je me rends sur le CLM, sans prétention, avec l'envie de bien faire. Je me sers surtout du CLM comme d'un déblocage avant la course. C'est un effort révélateur, on sait rapidement si on est dans les clous ou pas. Après le CLM, je pourrais dire si j'ai une carte personnelle à jouer ou si je me positionne comme équipier. »
             
            Maxime Bouet :
            « L'année dernière, j'étais passé un peu à côté de mon chrono mais j'ai beaucoup appris. Il faisait très chaud, je n'avais pas de bonnes sensations, à mi-course je me suis un peu démobilisé, finalement je fais quand même un Top10. J'ai compris après la ligne que tout le monde était à bloc et qu'on souffrait tous de la chaleur. Cette année, les conditions seront probablement identiques, je ne ferai pas la même erreur. Je vais rester concentré jusqu'aux derniers mètres. »

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite