• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

68 Capture d e cran 2020 03 09 a  18.40.54 copie.jpg
Sportbreizh, au service du vélo depuis 2009
OK
Actualités
      • Coupe de France N1: baptême du feu pour les Fyb’s dans l’antre des Verts

      • Publié le 26/03/2021
          • L’équipe WB Fybolia Locminé va étrenner ses nouveaux galons d’équipe de N1 ce samedi au grand prix de Saint-Etienne-Loire. Son directeur sportif Léo Moréac fait le point sur les ambitions de son groupe jeune mais ambitieux.
          • Coupe de France N1: baptême du feu pour les Fyb’s dans l’antre des Verts
          • Notre photo: Tom AGUILLON au premier plan et Jean-Louis LE NY au second plan.

            Habitués aux grands déplacements depuis le début de la saison pour trouver des courses, les Fyb’s auraient pu ce samedi 27 mars choisir les terres léonardes connues, pour le Grand Prix Gilbert Bousquet. Quatre d’entre eux seront d’ailleurs au départ de Landivisiau. Mais au lieu de cela, nouveau statut oblige, ce jeudi un groupe de six coureurs a pris la direction du Forez pour s’aligner au départ du  grand prix de Saint-Etienne-Loire, la première manche de la Coupe de France des équipes N1. Une découverte pour l’équipe WB-Fybolia Locminé, lauréate de la coupe de France des DN 2 l’an dernier. 

            « Notre équipe représente un bassin de vie qui respire le vélo, avec derrière elle un club qui a toujours privilégié la formation ».

            Certes, cette coupe de France fut tronquée avec seulement quatre épreuves, mais qu’importe, pour le jeune directeur sportif Léo Moréac, la formation morbihannaise a gagné sa place à l’échelon supérieur. « Notre équipe représente un bassin de vie qui respire le vélo, avec derrière elle un club qui a toujours privilégié la formation. La N1 ne constituait pas forcément une finalité et certains diront que nous sommes là à cause ou grâce au Covid. Mais nous avions déjà fait une très bonne saison en 2019 », insiste-t-il.  Maintenant qu’ils y sont, les Fyb’s n’ont pas l’intention de bouder leur plaisir. « C’est une opportunité d’offrir à nos jeunes de très belles courses et de se confronter aux meilleurs coureurs », poursuit le directeur sportif qui garde la même philosophie que lors des premiers tours de roue de l’équipe en N3 en 2015. « C’était déjà l’idée à cette époque : conserver nos jeunes en leur proposant un programme de courses intéressant. Au fil des ans, nous nous sommes structurés ». Et comme l’appétit vient en mangeant…

            Deux britanniques

            Fidèle à sa philosophie, WB-Fybolia Locminé a donc fait la place belle à la jeunesse au sein de son effectif de 14 coureurs. La moitié des coureurs a entre 18 et 20 ans. Léo Moréac a réussi à persuader Volodia Chuzeville, une des révélations chez les juniors l’an passé, de rejoindre son groupe (Il ne sera pas à Saint-Etienne samedi mais au Bousquet). Parmi ces coureurs en devenir, Theo Modell a aussi signé à Locminé. Le jeune Gallois de 20 ans, passé par Hennebont, a tapé dans l’œil du DS locminois. « C’est un profil que nous n’avions pas. Theo a montré qu’il savait aller vite en contre la montre ». Il sera rejoint dans les prochaines semaines par son compatriote britannique Joe Sutton (23 ans), coureur du Kent, dès qu’il aura réglé son problème de visa, désormais nécessaire depuis le Brexit. « Les coureurs britanniques sont toujours intéressés pour venir en France car ils recherchent de belles courses », explique Léo Moréac qui va pouvoir cette année leur offrir un programme alléchant.

            « Maxime est notre valeureux capitaine de route et il est motivé comme un cadet ».

            Cette jeunesse de 20 ans est encadrée par deux autres coureurs, à peine plus âgés, mais ayant déjà l’expérience de ce haut niveau. L’enfant prodigue Jean-Louis le Ny, après deux années chez Sojasun, est de retour au bercail. Il a montré dimanche qu’il avait des arguments à faire valoir en montant sur le podium de la Flèche de Locminé. Lomig Le Clec’h constitue aussi une valeur sûre, sans oublier évidemment Maxime Renault. A 30 ans, le coureur normand va dès samedi renouer avec les joutes de la Coupe de France N1. « Maxime est notre valeureux capitaine de route et il est motivé comme un cadet », affirme Léo Moréac. Propos qui fait sourire l’intéressé. « C’est vrai, les épreuves de coupe de France, ce sont de longs déplacements mais les courses sont tellement belles », analyse l’ancien pro de chez Big Mat Auber 93, qui aujourd’hui réussit à combiner son travail à plein temps au sein d’un centre des finances publiques et le sport de haut niveau. « Je peux me libérer à 16 heures pour aller rouler, néanmoins à chaque fin de saison se posera désormais la question de poursuivre ou d’arrêter », indique-t-il. 

            Des coups à jouer

            La saison dernière, tronquée par la Covid, lui a laissé un goût d’inachevé avec une seule victoire. Alors va, pour une nouvelle Coupe de France pour aider les jeunes Fyb’s. « Ils doivent avant tout être acteurs de la course, ne pas hésiter à prendre les échappées. Dans les épreuves de Coupe de France, il y a toujours des coups à jouer ». Si son DS lui octroie un rôle d’encadrant de la jeune garde locminoise, il lui laisse cependant carte blanche, ce qui satisfait Maxime. « Je prends toujours autant de plaisir à courir et j’ai toujours l’envie de gagner ». Verdict samedi sur les coups de 16h15 à proximité du stade Geoffroy Guichard, l’antre des Verts, les mêmes couleurs que les Fyb’s. De bonne augure ! 

            Albert Le Roux
             

            Photos d'Antoine Prodhomme. 

             


             

          • Locminé ( 56 )
            Saint-Etienne ( 42 )
Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite