• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
      • Critérium du Dauphiné 2019 : Bataille royale

      • Publié le 02/06/2019
          • Le Critérium du Dauphiné, dont le départ sera donné le 9 juin prochain d’Aurillac dans le Cantal, pour huit jours de course jusqu’à l’arrivée à Champéry en Suisse, s’offrira dans un premier temps aux puncheurs comme Julien Alaphilippe ou Wout van Aert, puis aux sprinteurs avec Nacer Bouhanni, André Greipel, Alvaro Hodeg ou Sam Bennett.En retrouvant les Alpes, les prétendants au titre qui seront aussi des candidats au podium du Tour de France se promettent une confrontation de haut vol. Triple vainqueur du Dauphiné, Chris Froome aura une opposition traditionnelle sur l’épreuve avec Jakob Fuglsang, Romain Bardet, Dan Martin et Richie Porte, mais également avec des revenants comme Thibaut Pinot et Nairo Quintana qui peuvent nourrir des ambitions élevées.
          • Critérium du Dauphiné 2019 : Bataille royale
          • Chacun sait ce qu’il arrive, quand tout lui sourit, au vainqueur du Critérium du Dauphiné. Sur les six dernières années, il s’est également retrouvé à quatre reprises au sommet du podium du Tour de France sur les Champs-Elysées. C’est de cette façon que Chris Froome a commencé à façonner trois de ses quatre succès sur la Grande Boucle… et c’est à nouveau la méthode qu’il a choisie pour relever le défi d’intégrer à la fin juillet le club des quintuples vainqueurs.

            En comparaison avec ses précédentes campagnes victorieuses, la moisson 2019 du Britannique se révèle moins encourageante (aucun succès à ce jour !), d’autant plus qu’il doit composer avec un contexte de concurrence interne plus délicat encore au sein de la formation récemment rebaptisée Ineos. Un nouveau titre serait donc du meilleur effet pour « Froomey » afin que son grand dessein regagne en crédibilité, mais il trouvera entre Aurillac et Champéry de nombreux candidats ayant déjà fréquenté le podium… et tout aussi désireux de marquer les esprits dans les Alpes. Ancien vainqueur également, Jakob Fuglsang a encore gagné en épaisseur depuis 2017, affichant surtout une solidité remarquée sur la campagne des classiques, conclue par un succès sur Liège-Bastogne-Liège.

            Le Danois a fait forte impression en Belgique, mais sera d’autant plus surveillé en montagne, y compris par Richie Porte contre qui il avait mené une offensive avec succès dans la dernière étape il y a deux ans. Le coureur australien a connu de son côté plusieurs revers les dernières années, mais s’est montré plutôt à son avantage sur le Tour de Californie (4e), et pourrait tirer parti du chrono de Roanne (étape 4) s’il retrouve toute sa puissance.

            S’ils ont tout intérêt à prendre leurs gardes sur les routes accidentés du Cantal, puis de limiter les pertes sur l’exercice chronométré, c’est surtout sur le triptyque final que les grimpeurs auront l’opportunité de prendre l’avantage. Dans cette catégorie, Romain Bardet et Dan Martin ont tous les deux connu le podium à deux reprises, tandis qu’Adam Yates s’était hissé à la 2e place l’an dernier.

            Mais ces habitués du Dauphiné sont aussi rejoints cette année par deux prétendants de tout premier plan qui font leur retour sur l’épreuve. Thibaut Pinot s’est préparé à ces retrouvailles en s’imposant sur le Tour de l’Ain ; tandis que Nairo Quintana a montré sur Paris-Nice une capacité à rivaliser avec Egan Bernal qui lui autorise tous les espoirs pour sa réapparition après l’édition 2012, sur laquelle il avait remporté l’étape de Morzine. C’est bien l’heure du grand retour.

             

            22 équipes, les principaux engagés (au 31/05) :

             

            Afrique du Sud

            Team Dimension Data : Boasson Hagen (Nor), Cummings (Gbr)

             

            Allemagne

            Team Sunweb : Fröhlinger (All), C.Pedersen (Dan)

            Bora-Hansgrohe : Bennett (Irl), Grossschartner (Aut), Buchmann, Schachmann (All)

             

            Australie

            Mitchelton-Scott : A.Yates (Gbr), Impey (Afs)

             

            Bahreïn

            Bahrain-Merida : Colbrelli (Ita), Teuns (Bel)

             

            Belgique

            Deceuninck Quick Step : Alaphilippe (Fra), Gilbert (Bel), Hodeg (Col), Stybar (Rtc)

            Lotto-Soudal : Marczynski (Pol), Lambrecht (Bel)

            Wanty-Gobert Cycling Team : G.Martin (Fra), Eiking (Nor)

             

            Espagne

            Movistar Team : Quintana (Col), Erviti (Esp)

             

            Etats-Unis

            EF Education First : Van Garderen (Usa), Woods (Can), Bettiol (Ita)

            Trek-Segafredo : Porte (Aus), Skujins (Let)

             

            France

            AG2R La Mondiale : Bardet, Geniez (Fra), Naesen (Bel)

            Groupama-FDJ : Pinot, Gaudu, Molard (Fra), Reichenbach (Sui)

            Cofidis, Solutions Crédits : Bouhanni (Fra), Atapuma (Col)

            Team Arkea-Samsic : Barguil (Fra), Greipel (All)

            Vital Concept-B&B Hotels : Rolland, Pacher (Fra)

             

            Grande-Bretagne

            Team Ineos : Froome (Gbr), Kwiatkowski (Pol), Moscon (Ita), Poels (Hol)

             

            Emirats Arabes Unis

            UAE Team Emirates : Martin (Irl), Sutherland (Aus)

             

            Kazakhstan

            Astana Pro Team : Fuglsang, Cort-Nielsen (Dan), G.Izagirre, I.Izagirre (Esp), Lutsenko (Kaz)

             

            Pays-Bas

            Team Jumbo-Visma : Kruijswijk (Hol), Van Aert (Bel)

             

            Pologne

            CCC Team : De Marchi (Ita), Pauwels (Bel), Ten Dam (Hol)

             

            Suisse

            Team Katusha-Alpecin : Politt (All)

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite