• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
          • Ce mardi 7 mai, se sont déroulées la troisième et la quatrième étape de l’Essor Breton. Au programme, un contre-la-montre long de 13 kilomètres sur la route de Gouesnon et une course en ligne pluvieuse. Réactions des acteurs de la course après cette journée compliquée.
          • Essor Breton #3 et #4 : les réactions
          •  

            Nicolas David (VCP Lorient), leader du classement meilleur animateur, a été aux avant-postes sur les routes de Ploudaniel après un contre-la-montre décevant : « J’ai perdu beaucoup de temps lors du chrono, je ne pensais pas perdre autant, on peut dire que j’ai fait un mauvais chrono, je n’étais pas bien positionné, je n’arrivais pas à développer de la force. Les coureurs de Vendée U sont très entraînés sur les CLM, ça fait la différence. L’après-midi a été très difficile avec les conditions météorologiques, le final était dangereux avec la pluie. Je me sens en forme sur cette 61ème édition de l’Essor Breton, cette course me tient à cœur, j’avais coché la deuxième étape, mais ça été plus compliqué que prévu pour la victoire, il reste encore la dernière étape où j’espère briller. »

            Cette journée pluvieuse entre Brest et Ploudaniel a souri à un coureur belge, Maximilien Picoux vainqueur de la quatrième étape, retour sur sa journée : « Le VC Rouen 76 à été très offensif aujourd’hui, c’est notre état d’esprit, être à l’avant et attaquer. C’était un vrai temps belge sur les routes finistériennes, lorsque j’ai pris 15 secondes au peloton dans l’avant-dernier tour, je ne voulais pas trop réfléchir, j’essayais de gagner des secondes dans les virages, là où le peloton peut ralentir. C’est une victoire très importante pour moi, je tournais autour depuis un moment, j’espère que ça débloquera le compteur. »  

            Le leader du classement général, Louis Pijourlet (Vendée U) à pu compter sur ses coéquipiers : « L’essentiel était de garder le maillot cette après-midi, j’ai beaucoup été attaqué par mes rivaux, notamment Dylan Kowalski (VC Rouen 76), mais je n’ai pas paniqué, j’avais un gros collectif avec moi. On joue sur notre force physique, mais aussi sur le fait que, au sein de l’équipe, nous sommes plusieurs à bien figurer au général, ensemble nous pouvons faire de belles choses, à suivre demain… »

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite