• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

54 DSC 2972 3 copie.jpg
21 au 23 juin: 7ème Sportbreizh - Trophée France Bleu Breizh izel
OK
Actualités
          • En quinze ans de carrière au plus haut niveau, André Greipel déclarait ce mardi n’avoir jamais vécu une telle journée à 51,2 km/heure de moyenne pendant 165 kilomètres. Solide, le sprinteur Allemand d'Arkéa Samsic est resté toute la journée à l’avant de la course, dans les bordures. Il a manqué la dernière, sept hommes parvenant à faire le break à cinq kilomètres de l’arrivée.
          • Greipel n'avait jamais vu ça !
          •  

            André Greipel prend la deuxième place de son groupe et finit neuvième à cinq secondes du vainqueur. La victoire n’est pas là, mais ce top 10 et la forme affichée par Andre Greipel  vient apporter une touche positive à cette journée noire marquée par les blessures sérieuses de Warren Barguil et Maxime Bouet.

             
            La réaction

             

            André Greipel

            « J’ai essayé de rester à l’avant, tout le temps, dès le kilomètre zéro. Le peloton s’est une première fois scindé dès le kilomètre 25, il y avait 30 coureurs à l’avant et j’y étais. Mais le groupe de tête s’est arrêté de rouler et le deuxième peloton est revenu. C’était un peu plus organisé. J’ai juste bu deux bidons pendant la course et j’ai commencé à avoir des crampes dans les 30 derniers kilomètres.

            Les sept gars qui sont à l’avant dans le final étaient vraiment les plus forts. Mon plan était de rester avec eux. Mais c’est simple, je ne pouvais pas. J’étais aux alentours de la 25ème place quand ça a cassé, Quintana a lâché la roue du coureur devant et voilà… Je pensais que Groupama-FDJ allait réussir à nous faire rentrer mais non. Je suis content que ce soit fini pour aujourd’hui, et je suis quand même content de ma journée même si pour l'équipe, c'était très compliqué.

            En course, je ne savais pas que Warren avait chuté, ni Maxime. J’ai juste entendu qu’il y avait eu une chute dans le peloton. J’ai entendu que Warren était dans la chute mais je ne savais pas qu’il avait chuté. C’est vraiment trop dommage, il était vraiment en bonne forme, et c’est déjà fini après deux jours. Pour Maxime aussi. Notre équipe pour la montagne est bien diminuée. On doit rester concentré, rebondir pour continuer ce Paris-Nice à fond. »

            Yvon Ledanois

            «  André va bien, il est en forme. C’est dommage qu’il n’avait pas un coureur à ses côtés, il se serait épargné des efforts qui lui ont coûté dans la dernière ligne droite. Il n’y a rien à lui reprocher, c’est un très grand pro ! Paris-Nice est une course importante pour l’équipe Arkéa-Samsic et il répond présent.

            Il signe un Top 10, finit deuxième du sprint du peloton derrière Démare (Groupama-FDJ) et c’est dire qu’il est bien. Comme Warren l’était. Je peux vous affirmer que Paris-Nice n’est pas terminé. On va relever la tête. Dès la troisième étape. On va saisir les opportunités. On a encore les moyens d’aller chercher quelque chose. On ne partira pas sans rien ! »

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite