• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
      • Jean-Yves le Gal : « Le monde du vélo souffre, mais tout n’est pas perdu »

      • Publié le 26/12/2020
          • À l’amorce de la saison 2021, pas mal de choses bougent à Hennebont Cyclisme.  Le retour d’Erwann Brenterch, la signature de coureurs étrangers (un Américain et deux Marocains) et surtout l’arrivée de Jean-Yves Le Gal.  L’énergique natif de Guémené-sur-Scorff est de retour par envie et par besoin, tant il était en effet difficile de l’imaginer profiter de sa retraite sans vélo entre Larmor Plage et Port-Louis. Rencontre pour savoir un peu plus sur les roses et noirs de 2021. 
          • Jean-Yves le Gal : « Le monde du vélo souffre, mais tout n’est pas perdu »
          • Jean-Yves Le Gal, vous êtes de retour dans le cyclisme depuis quelques mois; quelles sont les motivations de ce retour ? 

            "Après avoir passé dix ans à la tête de l’AC Lanester 56 jusqu’en 2012, j’ai été élu en 2014 au conseil municipal de Lanester. Je me suis vu confier les affaires économiques en tant qu’adjoint, jusqu’au début de cette année. Mon mandat terminé, parce que ma passion pour le vélo est intacte, c’est naturellement que j’ai répondu favorablement aux sollicitations d’Hennebont Cyclisme. Son Président, Cédric Le Ny, n’a pas eu de mal à me convaincre, tant l’image du club, ses valeurs, le projet me parlaient et correspondaient à ce à quoi j’aspirais. J’ai donc intégré la structure avec la volonté d’être un contributeur."

            Pour les plus jeunes qui ne vous connaissent pas forcément, en quelques mots votre parcours dans le vélo ? 

            "J’ai été licencié à l’ASAL de Lorient en tant que coureur de 1969 à 1975. J’ai repris une licence de dirigeant en 1993. Puis j’ai présidé la section cycliste de l’ASPTT du Pays de Lorient jusqu’en 2001. J’ai activement travaillé à la fusion de l’ASPTT avec le VC Lanester pour créer l’AC Lanester 56 en 2002. J’ai notamment eu Warren Barguil sous ma présidence durant 5 ans. J’ai aussi été le président du comité d’organisation de la course par étapes le Tro div Ster de 2002 à 2012."

            De toute cette expérience, quel est le meilleur souvenir que vous gardez ? 

            "Le titre de champion de France junior de Warren Barguil en août 2009. Cette même année le club, alors en DN2, était classé douzième club français pour son fonctionnement et ses résultats. J’ai aussi de merveilleuses images et souvenirs de l’édition du Tro Div Ster 2011 qui partait de ma ville natale, Guémené-sur-Scorff."

            Pourquoi Hennebont Cyclisme ? Et comment peut fonctionner un club avec deux « têtes » ? 

            "Tout simplement parce que le président, Cédric Le Ny me sollicitait depuis un moment .Notre relation est ancienne et c’est naturellement, par aspiration, comme je vous l’ai dit que j’ai rejoint Hennebont Cyclisme. Je tiens à préciser qu’il n’y a qu’un président au club, Cédric Le Ny. J’ai pour ma part accepté la gestion de la structure comme vice-président."

            "Nous avons effectivement des ambitions tant en matière de structuration du club qu’au niveau sportif. "

            Quelles sont vos ambitions à l’avenir pour le club et quelle structure comptez-vous mettre en place ? 

            Nous évoluerons en Nationale 3 en 2021. Nous travaillons donc activement à la préparation de la nouvelle saison en espérant qu’elle ne sera pas tronquée par la situation sanitaire. Nous organisons notamment actuellement une semaine de stage sur la côte d’Azur, puis un autre stage dans le Var au mois de février. Au-delà nous avons des idées et des perspectives novatrices pour le club dans son fonctionnement."

            N’est-il pas compliqué de se lancer dans la recherche de sponsors en pleine pandémie de COVID 19 ? 

            "Effectivement la période n’est pas idéale pour aller solliciter les entreprises. Je reste quand même convaincu que les relations avec nos partenaires sont avant tout de belles histoires humaines puisque, dans leur grande majorité, ils repartent en 2021. De plus, de nouvelles entreprises séduites par notre projet nous ont rejoints."

            Quels sont les ambitions d’Hennebont Cyclisme pour l’année qui vient ?  

            "Prendre du plaisir dans la mise en œuvre de nos projets et pousser nos ambitions dans un esprit militant. Le monde du vélo souffre mais tout n’est pas perdu, à Hennebont Cyclisme nous sommes acteurs, inventifs et déterminés."

             

            Reportage de Steven Martin

            Effectif 2021 

            Première catégorie

            Chris Acosta, 23 ans (USA) ; Youssef Bdadou, 21 ans (Maroc) ; Frédéric Guillemot, 29 ans ; Loic Le Barbier, 25 ans ; Julien Le Huitouze, 24 ans ; Anouar Rahmou, 21 ans (Maroc) ; Hugo Rivallain, 23 ans ; Théo Tardivel, 23 ans ; Cédric Vignes, 23 ans.

            Deuxième catégorie

            Youen Bisquay, 19ans ; Gaetan Billon, 23 ans ; Erwan Brenterch, 35 ans ; Guerlain Conan, 19 ans ; Guillaume Coquen, 28 ans ; Frédéric Dayon, 47 ans ; Kilian Etienne, 27 ans ; Julien Guiho, 25 ans ; Pascal Harnois, 47 ans ; Paul Jarno, 20 ans ; Antoine Le Chenadec 22 ans ; Fabien Nicolleau 38 ans ; Ivo Mayfield 20 ans (Grande-Bretagne) ; Benjamin Morice 22 ans ; William Philippe 19 ans ; Lucas Segui 20 ans ; Hugo Tanguy 19 ans.

          • Hennebont ( 56 )
Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite