• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

50 Capture d e  769 cran 2019 02 22 a  768  09.20.13 2.jpg
Bretagne, terre de vélo !
OK
Actualités
          • Après l'enfer de Paris-Roubaix, rares sont les coureurs qui n'ont pas une grosse galère à raconter... Alan Riou (Arkéa samsic) a tenu à partager les siennes ! Pour son premier Paris-Roubaix, le jeune breton a tout connu mais il est allé au bout après avoir donné son vélo à André Greipel et parcouru une grande partie de la course en solo. Enfin, il a réalisé, grâce à un écran géant qu'il était à 25 km de la tête de course... Et ce n'est pas tout ! Chapeau, Alan !
          • La Duvel de Riou moussait !
          •  

            Alan Riou a partagé son histoire sur ses réseaux avec toujours beaucoup d'humour :

            "Résumé de mon premier Paris-Roubaix ! Un début de course à tenter de suivre des coups, sans succès. Arrivent les premiers secteurs avec malheureusement un ennui mécanique pour André. Je lui donne mon vélo et j'attends la voiture pour me faire dépanner. À partir de là, j'ai vite compris que je ne reverrai plus le peloton. Aucune voiture pour profiter de l'aspiration... J'ai pu trouver un groupe d'attardés avant la trouée d'Arenberg, mais une fois passé le secteur ils ont tous décidé d'arrêter. J'ai eu un petit moment d'hésitation mais j'avais envie de le finir. Dommage qu'il y ait eu vent de face les 3/4 du parcours !

            Petit coup au moral à 25 km de l'arrivée quand je vois sur un écran géant ''1,7 km de l'arrivée pour les 2 hommes de tête !'' Mais il était trop tard pour bâcher !

            J'ai finalement rejoint le vélodrome à 18h pile, soit 7h de vélo à un peu moins de 38km/h (7km de fictif compris), certes hors délais à 47' du vainqueur. Et dire que j'étais à 10 places de lui à l'entame du secteur 3 ! Mais j'ai la satisfaction d'avoir fait les 257 km de course en ayant eu dans chaque secteur les encouragements des spectateurs qui étaient restés !

            Pour l'anecdote, je remercie le groupe de Belges du secteur 15 qui m'ont tendu une Duvel bien fraîche ! Deux bonnes gorgées m'ont fait du bien après 50 km sans eau mais pas facile à boire sur le pavé: ça mousse !

            J'espère avoir l'occasion de revenir sur cette course mythique! Surtout après la reco que je viens de faire ! 😜

            Place à la récupération avant la flèche brabançonne de ce mercredi."

          • Roubaix ( 59 )
Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier
Annonces

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite