• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

41 Capture d e cran 2018 10 02 a  22.43.17.jpg
Suivez la saison de cyclo-cross sur sportbreizh
OK
Actualités
      • La belle année de Schmidt !

      • Publié le 08/12/2018
          • Retour sur cette belle saison 2018 : le dimanche 3 juin, Fabien Schmidt est sacré champion de Bretagne dans le nord Finistère. Le coureur de l’équipe Côtes d’Armor – Marie Morin – Vérandas Rideau a réalisé une saison 2018 exceptionnelle avec 17 victoires. Parmi elles, ce titre qui lui permettra en 2019 de pousser de nouveau la porte du professionnalisme à 30 ans, lorsque bien d’autres décident de raccrocher.
          • La belle année de Schmidt !
          •  

            « Revêtir le maillot de champion de Bretagne, puis le porter sur toutes les épreuves qui ont suivi, c’est une sensation extraordinaire ! »

             

            Un titre de champion de Bretagne, une victoire au général au Tour de Bretagne, entre les deux laquelle choisir ? « Ce n’est pas forcément comparable », analyse Fabien Schmidt lauréat des deux épreuves. « Ma victoire à Lesneven dans le championnat de Bretagne me laissera sans doute un souvenir incroyable. C’est arrivé au sprint et dans ce cas, on explose de joie la ligne franchie. J’étais blessé dans les jours précédant l’épreuve, dès lors, c’était un peu inespéré de gagner et j’étais surtout venu sur l’épreuve pour travailler pour mes coéquipiers. Revêtir le maillot de champion de Bretagne, puis le porter sur toutes les épreuves qui ont suivi, c’est une sensation extraordinaire », poursuit le coureur Costarmoricain.

            Pourtant la saison de celui qui termine deuxième derrière Geoffrey Bouchard au classement par points de la FFC, n’avait pas commencé sous les meilleurs auspices. Après sa saison 2017, le sociétaire de Côtes d’Armor - Marie Morin - Vérandas Rideau pensait que c'était fait, qu’il rejoignait de nouveau les rangs professionnels après un premier passage entre le mois d’août 2011 et la fin 2013, comme stagiaire chez FDJ (2011) puis une année à Roubaix - Lille Métropole (2012) pour intégrer ensuite Sojasun.

             

            Objectif : une victoire d’étape

             

            A l’automne 2017, Fabien fait partie de ces coureurs, qui à peine enrôlés dans l’équipe de l’Armée de Terre, n’ont jamais eu l’occasion de porter le maillot aux motifs de camouflage militaire. Le Ministère des Armées annonçant brutalement l’arrêt de l’équipe : « A l’annonce de cette mauvaise nouvelle, je me suis posé pas mal de questions. Je commençais sérieusement à réfléchir à ma reconversion. J’ai pris le départ des Plages Vendéennes en février sans vraiment d’ambition, mais les résultats étaient là. De fil en aiguille je me suis remotivé », explique Fabien, aux avant-postes sur toutes les courses du début de saison avec en apothéose au mois de mai, une victoire dans le Tour de Bretagne : « Je m’étais présenté au départ avec pour objectif de gagner une étape. Une en particulier trottait dans un coin de ma tête, Colpo - Plancoët. »

             

            Au final le général

             

            Pas de chance, pour 5 secondes, le Plédrannais trouve plus fort que lui à Plancoët, battu par le Néerlandais Cees Bol. Ce sera pour le lendemain à Dol-de-Bretagne. Hélas, une fois encore Fabien Schmidt termine deuxième derrière un autre Néerlandais de service, Julius Van Den Berg. Mais avant d’entamer l’ultime étape, le Costarmoricain n’est plus qu’à dix secondes au général. Le relief du circuit final de Dinan va l’aider à faire la différence, reléguant Stan Dewulf, le Belge de la Lotto Soudal Espoir, à 12 petites secondes : « L’avantage pour une équipe régionale comme la nôtre sur une telle épreuve d’une semaine, c’est qu’elle n’avait pas à supporter le poids de la course face aux équipes professionnelles. Cela nous a permis de garder des forces jusqu’à la fin. »

            Ces deux victoires vont de nouveau attirer l’œil des équipes professionnelles. « Peu après le championnat de Bretagne, j’ai été contacté par le team Delko Marseille Provence », et l’affaire fut réglée. A Bientôt 30 ans, Fabien Schmidt repasse pro à l’âge où certains raccrochent le vélo, animé d’une volonté farouche de prouver qu’il a bien le niveau pour courir à l’étage supérieur, motivé comme jamais !

            Albert LE ROUX

             



            Sept Bretons seulement !

             
            En mai dernier, cela faisait exactement 10 ans qu’un Breton n’avait pas gagné le Tour de Bretagne. Avant Fabien Schmidt, le dernier en date était Benoît Poilvet qui portait les couleurs de l’équipe Bretagne - Armor Lux. Et ils ne sont pas légion les régionaux qui ont gagné l’épreuve, que ce soit du temps du feu Ruban Granitier breton jusqu’en 2005 ou désormais sous sa nouvelle appellation du Tour de Bretagne.
             
            Photo : Tour de Bretagne 2018
             
            Sur les 51 éditions, les Bretons n’ont triomphé qu’à six reprises. Guy Ignolin fut le premier en 1968, imité l’année suivante par Jean-Paul Maho. Puis ce fut quasiment trois décennies de disette jusqu’en 1996 et la victoire du Finistérien Stéphane Cueff. L’année suivante, c’est le Costarmoricain Philippe Bresset qui décroche le gros lot. A ces six coureurs, il convient de rajouter un Breton d’adoption, Stéphane Pétilleau qui gagne en 2005 sous les couleurs de l’équipe Bretagne - Jean Floch.
             
             
             

             

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier
Annonces

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite