• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

67 889358997.jpg
C'est reparti !
OK
Actualités
          • L'échéance de la première étape approche, avec son lot de spéculations sur les chances comparées des favoris de la 104e édition. Richie Porte s'est prêté au jeu des interviews, tout comme Esteban Chaves et Simon Yates… avant de rencontrer le public allemand en fin de journée pour la présentation des équipes dans le centre historique de Düsseldorf.
          • Le grand Départ approche J-1
          • Richie Porte : « Il y a bien plus de deux chevaux » 
            Particulièrement attendu sur les routes du Tour cette année, Richie Porte l'était également devant les journalistes pour s'exprimer sur ses chances de s'imposer, à deux jours du coup d'envoi.

            Après avoir été désigné par son ancien coéquipier Chris Froome comme le favori numéro 1 à la faveur d'un bilan intermédiaire plus avantageux, l'Australien lui a gentiment renvoyé la politesse : « Il a gagné le Tour à trois reprises, et il n'y a pas de raison qu'il n'en gagne pas un quatrième. Ce n'est pas moi, le tenant du titre. Et ce ne sera pas simplement entre Chris et moi, il y a bien plus de deux chevaux ! Nous avons en plus un parcours très difficile avec lequel composer. Mais j'ai une énorme opportunité, parce que c'est la première fois que j'ai une équipe entière à mon service ».   

            Esteban Chaves : « Tout peut arriver, nous sommes prêts »
            L'équipe Orica, qui a fait son apparition dans le peloton du Tour en 2012, se présente pour la première fois avec l'objectif de jouer un rôle important au classement général. Pour se faire une place dans les sommets de la hiérarchie, elle dispose de deux arguments majeurs. Le premier n'est autre que le frère jumeau d'Adam Yates, 4e l'an dernier. Simon sera cette fois-ci associé à Esteban Chaves, avec qui il faisait déjà équipe sur la Vuelta l'année dernière.

            Le résultat fut à la hauteur avec une 3e place pour le Colombien et une 6e place pour le Britannique. Pour Chaves, il s'agit avant tout de réaliser un rêve d'enfant : « Je suis tombé amoureux du cyclisme en regardant le Tour de France sur le canapé de mon père. Etre au départ de la course, c'est déjà une victoire. Le Dauphiné était déjà un choc pour moi parce que je n'avais plus couru en Europe depuis huit mois. En tout cas je n'ai pas d'objectif, mais tout peut arriver, nous sommes prêts ». C'est à peu près sur le même ton et avec un enthousiasme égal que Simon Yates s'exprimait sur ses ambitions : « C'est mon 3e Tour de France, mais la première fois que je vise une belle place au général ».

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite