• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

61 Capture d ecran 2019 08 10 a 12.26.44.jpg
Un été cycliste en Bretagne
OK
Actualités
      • Paris-Nice 2019 : on en frémit d'avance !

      • Publié le 27/02/2019
          • Du 10 au 17 mars prochain, la 77e édition de Paris-Nice lancera la saison des courses par étapes européennes majeures. Le parcours séquencé de façon traditionnelle depuis les Yvelines jusque sur la Côte d’Azur promet dans un premier temps des sprints à haute intensité avec des fonceurs de toutes les générations, de Mark Cavendish à Caleb Ewan en passant par André Greipel ou Alexander Kristoff. Sauf surprise, les étapes décisives sont programmées à partir du sixième jour de course, avec un chrono de 25 kilomètres suivi d’un week-end dédié aux grimpeurs. Pour s’imposer au col de Turini, une armada colombienne emmenée notamment par Nairo Quintana et Egan Bernal est appelée à batailler avec les Richie Porte, Simon Yates, le tenant du titre Marc Soler et Romain Bardet.
          • Paris-Nice 2019 : on en frémit d'avance !
          •  


            C’est la rentrée pour tout le monde. Que l’on soit sprinteur, rouleur, grimpeur ou équipier, l’heure des gros enjeux sonne avec Paris-Nice, première course par étapes World Tour disputée sur le sol européen. Pour ce rendez-vous qui alimente les conversations entre pronostiqueurs de tous poils, les rôles semblent assez clairement répartis à partir du rassemblement dans la cité royale de Saint-Germain-en-Laye, où les maîtres du sprint seront selon toute logique invités à s’exprimer.

            Et même si un scénario similaire sera privilégié le lendemain à Bellegarde puis le surlendemain à Moulins/Yzeure, il n’y aura pas assez de bouquets pour tous les fonceurs de premier rang qui se présentent au départ. En plus d’Arnaud Démare, de Dylan Groenewegen, de John Degenkolb, de Michael Matthews, de Sam Bennett, de Sonny Colbrelli, d’André Greipel ou d’Alexander Kristoff qui ont déjà levé les bras sur la course au soleil, les lignes droites en question font aussi de l’œil à Mark Cavendish qui fera ses débuts sur l’épreuve comme Caleb Ewan, tout comme aux Français Christophe Laporte et Bryan Coquard qui auront gros à jouer sur ces sprints. Seuls les plus résistants d’entre eux seront concernés par l’arrivée à Pélussin, dont les abords pourraient inspirer des attaquants à mi-distance, mais aussi opérer une première sélection parmi les favoris. Quel que soit le grand vainqueur de cette série à épisodes, ses acteurs auront une petite chance de se retrouver à Brignoles s’ils parviennent à y briser les illusions des baroudeurs, mais plus sûrement un peu plus tard pour une autre explication du côté de San Remo. Et c’est une tout autre stratégie qui se mettra en place à partir du contre-la-montre individuel de Barbentane.
             
            Si Paris-Nice devait se jouer par équipes nationales, la Colombie afficherait certainement la plus belle cote : six de ses dix représentants dans la liste provisoire des engagés, à savoir Nairo Quintana, Esteban Chaves, Miguel Angel Lopez, Egan Bernal, Sergio Henao et Rigoberto Uran, peuvent être présentés comme des prétendants crédibles à la victoire finale. Ils ne seront pas nécessairement les plus performants sur le chrono de 25 km en périphérie d’Avignon, où Richie Porte, Michal Kwiatkowski et Bob Jungels devraient davantage se sentir à leur aise. Ils seront en revanche réellement attendus lors de l’étape-reine menant au col de Turini, pour une confrontation de tout premier rang sur près de 15 km avec la crème des grimpeurs : le tenant du titre Marc Soler, ainsi que Simon Yates, Romain Bardet, Domenico Pozzovivo, Ilnur Zakarin, Pierre Rolland, Warren Barguil ou Lilian Calmejane y joueront leur semaine. Ce n’est qu’une fois au sommet qu’ils sauront s’ils ont encore une chance de s’imposer au terme de l’étape niçoise du dimanche. Chacun d’eux sait qu’on y roule toujours sur des braises !
             

             
             

            23 équipes, les principaux engagés (au 26/02)
             

            Afrique du Sud
            Team Dimension Data : Cavendish (Gbr), Boasson Hagen (Nor)
             
            Allemagne
            Team Sunweb : Matthews (Aus), Kelderman (Hol)
            Bora-Hansgrohe : S.Bennett (Irl), Grossschartner (Aut)
             
            Australie
            Michelton-Scott : Chaves (Col), S.Yates (Gbr), Trentin (Ita)
             
            Bahrein
            Bahrain-Merida : Pozzovivo, Colbrelli (Ita), Teuns (Bel)
             
            Belgique
            Deuceninck-Quick-Step : Jungels (Lux), Gilbert (Bel), Jakobsen (Hol)
            Lotto-Soudal : Ewan (Aus), De Gendt (Bel)
             
            Emirats Arabes Unis
            UAE Team Emirates : Henao (Col), Kristoff (Nor)
             
            Espagne
            Movistar Team : Soler (Esp), Quintana, Anacona (Col)
             
            Etats-Unis
            Trek-Segafredo : Porte (Aus), Degenkolb (All), Pantano (Col)
            EF Education First : Uran, Martinez (Col), Van Garderen (Usa)
             
            France
            AG2R La Mondiale : Bardet, Gallopin (Fra), Naesen (Bel)
            Groupama-FDJ : Démare, Molard (Fra)
            Cofidis, Solutions Crédits : Laporte, Edet (Fra)
            Direct Energie : Calmejane (Fra), Terpstra (Hol)
            Team Arkea-Samsic : Barguil (Fra), Greipel (All)
            Delko Marseille Provence : Navardauskas, Siskevicius (Lit)
            Vital Concept-B&B Hotels : Rolland, Coquard, Gautier, Vichot (Fra)
             
            Grande-Bretagne
            Team Sky : Bernal (Col), Kwiatkowski (Pol)
             
            Kazakhstan
            Astana Pro Team : Lopez (Col), I.Izagirre, G.Izagirre, LL.Sanchez (Esp), Cort Nielsen (Dan)
             
            Pays-Bas
            Team Jumbo-Visma : Groenewegen (Hol), G.Bennett (Nzl)
             
            Pologne
            CCC Team : De Marchi (Ita), Ten Dam (Hol)
             
            Suisse
            Team Katusha Alpecin : Zakarin (Rus)

             


             

            PARIS-NICE CHALLENGE
             
             

            Après trois superbes premières éditions, Paris-Nice Challenge sera de retour samedi 16 mars 2019 à la veille de l’arrivée de la course professionnelle. Cette randosportive, au cœur de l’arrière-pays niçois, est le premier grand rendez-vous de la saison. Elle proposera aux cyclistes amateurs d’emprunter le parcours de la dernière étape de Paris-Nice, 24h seulement avant le peloton professionnel.
             
            Informations et inscriptions sur timeto.com et www.parisnicechallenge.com
             
Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier
Annonces

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite