• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

45 19055206 1138646926239332 61682448191328255 o copie.jpg
Sportbreizh, pour la relance du vélo
OK
Actualités
      • Paris-Nice: entre Coronavirus et joie de la compétition

      • Publié le 08/03/2020
          • La 78e édition de la Course au soleil débutera dans ces conditions spéciales par une étape toutefois inchangée avec départ et arrivée à Plaisir dans les Yvelines. Le plateau de sprinteurs est renforcé par les engagements de Peter Sagan, Michael Matthews, Nacer Bouhanni et Elia Viviani, qui rejoignent notamment Caleb Ewan et Sam Bennett parmi les prétendants au premier maillot de leader. Celui qui sera décerné en fin de semaine prochaine est dans le viseur de Nairo Quintana, l’homme en forme du début de saison, notamment opposé dans l’optique du titre aux Français Romain Bardet et Thibaut Pinot, à l’ancien vainqueur Richie Porte et à son coéquipier Vincenzo Nibali.
          • Paris-Nice: entre Coronavirus et joie de la compétition
          • Photo ASO - Alex Broadway

             

            CORONAVIRUS : DES MESURES EXCEPTIONNELLES

            L’organisation de Paris-Nice suit toutes les recommandations des autorités sanitaires françaises relatives à la prévention contre le virus Covid-19. En accord avec les équipes qui ont affirmé leur volonté de participer à Paris-Nice et permis à l’épreuve de se tenir, plusieurs dispositions supplémentaires ont été prises afin d’exposer le moins possible les coureurs à des situations de contamination, et plus globalement pour limiter le risque de propagation du virus parmi les équipes d’organisation et les suiveurs.

            Lors des derniers jours, les plans d’hébergement ont par exemple été totalement revus afin de ne pas loger plus de deux équipes dans le même hôtel. Les procédures de départ ont également été modifiées afin que les coureurs restent davantage dans leurs bus, dont les abords ne seront plus accessibles par le public (barriérage renforcé, pas d’interview avec le speaker, etc.). Enfin le protocole de remise des maillots sera réduit au minimum et la conférence de presse quotidienne d’après course a été annulée.
             

            17 ÉQUIPES AU DÉPART

            Après les forfaits de plusieurs formations ayant choisi de retirer leurs coureurs des pelotons pour plusieurs semaines, l’inscription en dernière minute des équipes B&B Vital Concept et Circus-Wanty Gobert, ainsi que la venue de plusieurs coureurs initialement inscrits sur les courses italiennes contraintes à l’annulation, ce seront finalement 136 coureurs qui prendront le départ de Plaisir demain matin. La liste des prétendants au titre s’est en définitive étoffée, bien qu’elle ne comprenne qu’un ancien vainqueur, Richie Porte, à qui le dossard numéro 1 a été attribué.

            Ainsi, Vincenzo Nibali fait son retour sur l’épreuve qu’il n’a pas fréquentée depuis l’année de sa victoire sur le Tour en 2014, tandis que les chances françaises sont dynamisées par l’engagement de Romain Bardet, 5e l’année dernière (voir ci-dessous). La délégation colombienne restera toutefois la plus observée, avec Nairo Quintana qui a fait forte impression avec ses victoires dans le Sud de la France dans son nouveau maillot, mais aussi le champion national Sergio Higuita, également vainqueur du Tour de Colombie il y a quelques semaines.  

            LE RETOUR DE SAGAN

            Il y a dix ans, les observateurs du cyclisme découvraient Peter Sagan, vainqueur de deux étapes sur Paris-Nice, à Aurillac puis à Aix-en-Provence pour sa première année dans l’élite professionnelle au sein de l’équipe Liquigas. Le Slovaque a également participé en 2011 à la Course au soleil, mais a systématiquement privilégié le front italien pour lancer ses saisons. C’était également le pari de plusieurs sprinteurs qui viendront rejoindre les rangs des finisseurs candidats à la victoire dès demain sur l’étape de Plaisir : les anciens vainqueurs Nacer Bouhanni (2 étapes sur Paris-Nice) et Michael Matthews (1) se mêleront à la bagarre avec Sam Bennett (3), John Degenkolb (1), Elia Viviani, Pascal Ackermann, Hugo Hofstetter, Giacomo Nizzolo et bien sûr Caleb Ewan, triple vainqueur sur les routes du Tour l’été dernier.

             

            PINOT ET BARDET EN QUESTIONS…

            La liste des partants où manque notamment la formation du tenant du titre Egan Bernal, place plusieurs coureurs français en position de prétendants au titre, pour une épreuve qui n’a plus été remportée par un Français depuis Laurent Jalabert en 1997. Ce sera la première tentative sur la Course au soleil pour Thibaut Pinot, l’un des principaux animateurs du Tour 2019 avant son abandon, qui parle toutefois d’ambitions plus modestes : « De ce que j'ai vu en février, Quintana me paraît vraiment au-dessus du lot. Je ne sais pas trop où j'en suis, je ne vais pas le cacher, je ne suis pas dans la condition que je pensais avoir. Dans ma dernière course, qui était le Haut Var, je n'étais pas exceptionnel au Mont Faron. J'étais déçu. Cela va être un Paris-Nice dur, et l'objectif, c'est de repartir de Nice avec le sourire ».

            Habitué de Paris-Nice, Romain Bardet avait quant à lui choisi de s’aligner sur une première campagne italienne avant le Giro mais a été contraint de modifier son programme : « Il a fallu s’adapter, on a vécu au jour le jour, explique le coureur d’AG2R La Mondiale lors d’une conférence de presse organisée à distance. Je n’ai donc pas d’objectif particulier, nous allons voir au fil des étapes. Je veux surtout accumuler les jours de courses, ça aurait été pénalisant de ne pas courir. En tout cas pour l’instant tout s’est bien déroulé, je suis content de mes sensations et je continue d’avancer ». Le clan français pourra également tabler sur les options de son champion national, Warren Barguil, ainsi que sur Julian Alaphilippe qui tiendra peut-être à Saint-Amand-Montrond une possibilité de faire la différence sur le chrono, ou encore sur Guillaume Martin dans sa nouvelle équipe, Cofidis.

             
            L’AVENIR À VÉLO

            Des dispositifs spécifiques sont mis en place sur Paris-Nice. Sur chaque étape, les coureurs bénéficieront de 3 zones de collecte dédiées à la récupération de leurs déchets (avant et après la zone de ravitaillement et à environ 20 km de l’arrivée). Le respect de l’environnement et la préservation de la biodiversité étant une priorité, le cabinet d’études BIOTOPE accompagne Paris-Nice depuis 2011 dans la réalisation des études incidences Natura 2 000 (réseau européen d’espaces naturels remarquables protégés).

            Cette année, 28 zones présentes sur 13 départements seront traversées et protégées lors du passage de la course. Par ailleurs, l’organisation souhaite s’impliquer dans la promotion de la bicyclette du quotidien, notamment avec les Ateliers du Tour, qui permettent d’apprendre le vélo, de réparer le vélo et de recevoir des conseils sur la sécurité à vélo. 6 500 diplômes d’initiation à la pratique du vélo ont ainsi été délivrés sur le Tour de France 2019. Ils seront présents sur la Promenade des Anglais au sein du village de Paris-Nice : Vendredi 13 mars : 14h à 19h /  Samedi 14 mars : 8h à 18h / Dimanche 15 mars : 9h30 à 16h30.

          • Plaisir ( 78 )
Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite