• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

38 SB 18 06 15 IMG 0807.jpg
Les Championnats de France de l'Avenir par Sportbreizh
OK
Actualités
          • « Pour gagner La Sportbreizh, il faut un petit peu de chance »: c’est l’avis de Yoann Paillot le dernier vainqueur de La Sportbreizh, pour une toute petite seconde l’an passé. Une épreuve qui a compté dans le retour de l’ancien coureur de l’équipe Océane Top 16 dans le peloton professionnel cette année. Impressions...
          • Yoann Paillot : « Pour gagner La Sportbreizh, il faut un petit peu de chance ! »
          •  

            Est-ce la course qui révèle les coureurs ou sont-ce les coureurs qui font la notoriété d’une épreuve?

            L’éternelle histoire de la poule et de l’œuf ,version vélo. La question mérite quand même réflexion. La Sportbreizh, épreuve atypique du calendrier de la Coupe de France DN1, a été remportée en 2016 par Valentin Madouas, passé professionnel chez Groupama-FDJ, et en 2017 par Yoann Paillot qui porte aujourd’hui les couleurs de l’équipe Saint-Michel Auber 93.

            Alors la Sportbreizh, tremplin vers le professionnalisme ? A voir. Epreuve préparatoire aux Championnats de France ? A coup sûr.

            Il y a deux ans, dans la foulée de sa victoire sur les hauteurs de Saint-Michel de Braspart et de sa première place au classement général, Valentin remportait l’épreuve en ligne à Vesoul. L’an dernier, deux semaines après sa victoire dans l’épreuve finistérienne, Yoann gagnait le contre la montre amateurs et terminait 2ème du classement Elite derrière Pierre Latour (AG2R La Mondiale). Excusez du peu ! 

            Des mois de juin et juillet 2017 qui auront été déterminants pour la suite de la carrière du Charentais. « Nous savions que Yoann était doté d’un gros moteur depuis son premier passage chez les professionnels. Ses résultats pendant ses deux années chez les amateurs ont prouvé qu’il avait encore le goût du vélo. Depuis le début de la saison, il est en parfaite symbiose avec le projet et l’état d’esprit de l’équipe », indique Stéphane Javalet, directeur sportif de l’équipe Saint-Michel Auber 93. Entre une séance derrière scooter pour préparer le prochain Championnat de France et de longues sorties pour être dans le coup sur la Route d’Occitanie (ex route du Sud), le dernier vainqueur de la Sportbreizh a pris le temps de répondre à nos questions.

             

            Yoann, comment se passe l’acclimatation chez les professionnels ?

            "Ce n’est pas une découverte pour moi (Il fut professionnel dans l’équipe Marseille La Pomme en 2014 et Marseille 13 KTM en 2015). Le palier est énorme et la manière de courir est totalement différente. C’est un peu fini le temps où je courrais chaque week-end pour gagner. Ici, je me mets au service du collectif pour préparer les sprints pour Fabien Touzé ou pour travailler pour Kévin Le Cunff, comme ce fut le cas lors des Boucles de L’Aulne."

            Justement, sur des routes pas si éloignées de la Sportbreizh…

            "La Sportbreizh reste un excellent souvenir. Je gagne le contre la montre le premier jour. Je perds ensuite le maillot sur une crevaison et je réussis à le récupérer pour une petite seconde dans la dernière étape. C’est une course exigeante où il faut faire attention de ne pas se faire piéger, où il faut aussi avoir un petit peu de chance. L’ajout du contre la montre l’an dernier a constitué pour moi une bonne préparation en vue du championnat de France. Certes, ce n’était pas sur une longue distance, néanmoins le fait de l’avoir gagné m’a permis d’emmagasiner de la confiance.

            La première partie de la saison de l’équipe St Michel Auber 93 est plutôt bonne ?

            "Oui, nous sommes présents depuis le début avec des résultats dans des grosses courses comme les 4 jours de Dunkerque. Nous avons montré le maillot au Tour de Bretagne, puis il y a eu la victoire de Kévin aux Boucles de l’Aulne. L’équipe tourne bien et il y a une super ambiance entre nous. Nous sommes d’autant plus motivés que des discussions sont en cours entre Stéphane Javalet et le sponsor ST Michel pour pouvoir évoluer l’an prochain en continental pro, ce qui nous permettrait de participer à de plus grandes courses, de franchir un nouveau palier."

            En attendant, il y a l’échéance du prochain Championnat de France à Mantes La Jolie…

            "En tant que spécialiste du contre la montre, c’est un objectif. J’accumule en ce moment les kilomètres sur le vélo de chrono, je multiplie les sorties derrière scooter, je rallonge les entrainements pour avoir un peu plus de fond."

            L’objectif pour vous est-il la victoire ?

            "Lorsque vous vous présentez au départ avec le titre de champion de France, même amateur, et une deuxième place sur le podium, il paraît normal d’avoir des ambitions. Après, c’est une course avec ses aléas. En tout cas, j’essaie de me préparer du mieux possible."

            Propos recueillis par Albert LE ROUX
             

Rechercher une actualité
Recherche
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier
Annonces

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite