• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

61 Capture d ecran 2019 08 10 a 12.26.44.jpg
Un été cycliste en Bretagne
OK
Billets
          • Gurvan MUSSET
          • Gurvan MUSSET
          • Le 06/03/2019
          • Comme d'habitude !

          • Que voulez-vous, c'est ainsi : il faudra des décennies d'attente résignée en rongeant son frein... Il faudra des litres de salives pour expliquer à Monsieur Tout l'monde que le cyclisme n'est pas qu'un sport de tricheurs ! Il faudra faire preuve de patience pour, une nouvelle fois, argumenter que notre sport est certainement le plus contrôlé et l'un des plus "cleans". Que l'énorme majorité majorité des coureurs pros joue le jeu et accepte ce que d'autres sports refusent en masse. Quand les cyclistes se doivent de communiquer leur emploi du temps quotidien, d'autres fédérations n'ouvrent même pas les portes de leurs stages ou de leurs réputés centres d'entraînement, y compris au plus haut niveau national.

             

            Prenez l'exemple de l'affaire qui vient d'exploser du côté d'Innsbruck : les médias sportifs évoquent très justement le lourd dossier en citant les disciplines concernées et les fondeurs ne sont évidemment pas épargnés. Mais les autres médias, moins spécialisés, plus "grand-public" ne poussent pas aussi loin leurs investigations. Et c'est donc le cyclisme qui trinque ! On entend de nouveau le refrain habituel : un dopé ? Forcément un cycliste...

             

            Merci à Georg Preidler et Stefan Denifl ! Preidler éclabousse une équipe que l'on aime et qui contribue à tirer le vélo français vers le haut. Sans-doute n'a-t-il pas mesuré sa chance ! Et vous vous rappelez de l'exploit de Denifl ? En 2017, sa "petite" formation Aqua Blue Sport est invitée sur la Vuelta. Mais la joie de participer à la fête est de courte durée: pendant la course, le bus de cette équipe irlandaise est attaqué et entièrement détruit par un incendie criminel : les images font le tour du Monde ! Mais quelques jours plus tard, l'Autrichien gagne la 17ème étape du Tour d'Espagne, longue de 180,5 kilomètres, la grosse galère qui se termine au sommet de Los Machucos : une terrible ascension totalement inédite, avec des murs à plus de 20% au fil des 7,2km. Chris Froome (Sky) est distancé, et Contador ne peut reprendre Denifl. Le coureur de la petite équipe qui s'est lancé dans l'échappée matinale suicidaire l'emporte ! Le monde du vélo aime ces belles histoires.

             

            Hélas...

             

            Grand merci Messieurs ! Avec vos conneries de tricheurs, on est reparti pour un (sale) tour...

             

            GM

             

Annonces

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite