• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

61 Capture d ecran 2019 08 10 a 12.26.44.jpg
Un été cycliste en Bretagne
OK
Billets
          • Gurvan Musset
          • Gurvan Musset
          • Le 29/07/2018
          • Ouf !

          • Ouf !
          • Ben oui, que du bonheur ! Pourquoi ? Je m'explique...

            Si vous observez les images du Tour, si vous êtes allés au bord des routes, vous pouvez, comme moi, en conclure que le vélo est un sport national qui attire la très grande foule. Rares sont les coins de talus et de fossés qui n'étaient pas squattés, au fil de ces trois belles semaines hexagonales. Les champions français menés cette année par notre nouveau D'Artagnan Alaphilippe sont adulés et l'on attend déjà le départ 2019 avec impatience.

            Et je poursuis ma démonstration.

            Ces spectateurs qui se sont déplacés sur les jolies routes du Tour redeviennent aussitôt des automobilistes. Mais suite à ce séjour estival, ils ont changé ! Oui, la grande mutation, la prise de conscience inévitable ! Ils savent désormais que les cyclistes qu'ils croiseront ou doubleront dimanche prochain méritent eux-aussi encouragements et respect. L'index ne se tendra plus, laissant la place à un pouce tout aussi haut levé. La règle des 150 centimètres était rarement rexpectée... Soudain, "l'automobilistus vulgaris" patiente et double sans s'énerver. Face au maillot jaune, il a compris que la route ne lui appartient pas, qu'elle n'est pas une exclusivité. 

            Voilà le plus plus grand des tours de magie du Tour ! Les cylos du dimanche ne dérangent plus, les minimes du mercredi sont protégés, les juniors en préparation sont respectés, les pros à l'entrainement ne sont plus bousculés. Exit les véhicules de protection et les gyrophares... Finies les traditionnelles engueulades ! Les millions de spectateurs et de téléspectateurs sont soudainement devenus tolérants et compréhensifs. De vrais fans de cyclisme... Toute l'année et pas seulement sous le chaud et jaune soleil de juillet.

             

            Soupir...

             

            Quoi ? Mon raisonnement "à deux balles" ne vaut rien ? La caravane passe et les chiens klaxonnent toujours ? Ok, je mets le point final et je descends de mon nuage. 

             

             

Annonces

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite