• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

41 Capture d e cran 2018 10 02 a  22.43.17.jpg
Vivez toute la saison de CX !
OK
Billets
          • Gurvan Musset
          • Gurvan Musset
          • Le 20/11/2017
          • Tant qu'il y aura des barjots

          • Tant qu'il y aura des barjots
          • Evidemment, nous mentirions en écrivant que nous ne sommes pas secoués par l'arrêt du cross de Kerlouan... Comme nous l'étions aussi au lendemain de la dernière épreuve organisée à Plougasnou. Mais plus encore, la mise en sommeil de Lanarvily est un très sale coup porté aux amateurs de sous-bois. Difficile d'imaginer un mois de janvier sans sa virée léonarde. Comme un début d'année sans galette des rois, sans crise de foie, sans bonnes résolutions intenables. Difficile de se dire que l'on sera désormais privé du p'tit jaune aux côtés du vicomte, que l'on ne refera plus le monde du vélo pour la 34ème fois, que l'on ne se dira plus qu'il fait déjà nuit, que l'on ne perdra plus sa voiture dans un champ de plus en plus grand au fil d'heures qui passent bien trop vite. Dur...

            Espérons que Patrick le Her et sa bande de (pas toujours) jeunes trouveront les soutiens espérés pour se relancer en 2019 après la fausse fin d'un vrai mythe... Néanmoins, il serait injuste de limiter ces premières semaines de saison hivernale à ce lot de très mauvaises nouvelles. Ceux qui ont rejoint la banlieue de Rennes ont découvert la belle ambiance de la Mézière. A Quimper, face à la baie de Kerogan, les aficionados de la gadoue ont vécu une superbe manche du challenge régional. Et dans quelques semaines, nous irons à Vern, à Cruguel ou encore à Gouesnou et Pierric. Que nos bottes se rassurent, elles ne vont pas dépérir dans le placard à chaussures, celui qui sent si fort au fond du garage.

            Sur ces circuits, ce sont de nouvelles histoires qui débutent, de nouveaux palmarès qui se garnissent. Et un jour, nous écrirons ici que ces épreuves s'arrêtent à leur tour, quand d'autres se lanceront. Gardons-nous du "c'était mieux avant". Forcément, c'était bien avant mais pas obligatoirement mieux. Ou du moins, ça peut toujours être mieux après et très bien avant ! Vous m'suivez ? Rendons hommage à tous ces jeunes organisateurs qui, inspirés par leurs glorieux anciens, tentent leur chance et reprennent le flambeau. Et les emmerd... qui vont avec.

            Car il est bien là le réel problème ! Tant que la Bretagne regorge de barjots qui n'hésitent pas à se lancer dans le grand raid de l'organisation d'une épreuve, notre région restera une terre de vélo. Mais le jour où, lassés par les années de boulot à la recherche d'un budget, par ces semaines de stress en quête de bénévoles, par ces palettes de tracasseries par lots de douze, ces chefs de bande jetteront l'éponge, notre vélo sera vraiment en danger. 

             

            GM

             

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite