• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

72 peloton1.jpg
La Sportbreizh, les 17, 18 et 19 juin 2022
OK
Actualités
          • Mai 1997, Alexandre Vinokourov remportait l’une de ses premières victoires en France sous les couleurs de l’ECSEL à l’occasion de l’Essor Breton. Vainqueur d’étape, il s’imposait également au classement général final. Dix-sept ans plus tard, un autre stéphanois s’est illustré lors de cet Essor Breton en remportant en solitaire la première étape.
          • Bonnet en souvenir de Vino
          • Bonnet en souvenir de Vino
          • Bonnet en souvenir de Vino
          •  

            Cet autre stéphanois, c’est Guillaume Bonnet qui a réalisé un exploit de haut niveau en s’en allant seul à 30 kilomètres de l’arrivée et surtout en parvenant à résister sous la pluie à ses poursuivants en conservant 6 petites secondes d’avance. A l’arrivée, le lauréat du jour endossait le maillot blanc de leader et reconnaissait «ne pas avoir l’habitude de terminer seul».

            Lors de la 2e étape, toute l’équipe stéphanoise a donné son maximum pour permettre à Guillaume de conserver sa tunique blanche. Ce n’est que lors du contre la montre par équipe qu’il en fut finalement dépossédé. Un contre la montre collectif qui malheureusement va faire perdre à l’équipe Bastien Ruffinengo et Bastien Lhomme arrivés hors délai. Malgré cela, les stéphanois ont continué d’être très en vue avec une 7e place pour Guillaume au classement général, mais aussi le gain du maillot des rushs pour Mihkel Raim.

            Et l'es Stéphanois de l'ECSEL n'oublieront pas "un Essor Breton qui a vu sa dernière étape disputée à Belle île en mer ce qui a nécessité un déplacement insolite avec un lever à 5 heures du matin pour prendre le bateau sur le coup des 6h30 pour deux heures de traversée. En fin d’après-midi, après la course, place à la traversée inverse."

            Pour Maxime Larue, le directeur sportif stéphanois, «L’équipe a été très offensive tout au long de cet Essor Breton. Je retiens l’exploit de Guillaume Bonnet le premier jour et l’état d’esprit de l’équipe le lendemain pour défendre le maillot blanc. Mihkel Raim a été présent dans la longue échappée du dernier jour où il a raflé de nombreux points pour décrocher le maillot des rushs.»

Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite