• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

70 090521 TW 072  Gus Sev.jpg
Bientôt la reprise !
OK
Actualités
          • La deuxième journée des championnats de France de cyclo-cross, contrairement à la veille, a débuté sous le soleil par la course des U19. Léo Bisiaux a dominé les débats mais le deuxième, le Breton Fantin Gloux ne termine qu’à 28 secondes.
          • France CX 2023: l’argent pour Fantin Gloux en U19
          • France CX 2023: l’argent pour Fantin Gloux en U19
          • France CX 2023: l’argent pour Fantin Gloux en U19
          • France CX 2023: l’argent pour Fantin Gloux en U19
          • France CX 2023: l’argent pour Fantin Gloux en U19
          • Une deuxième place qui le comble. Le néo-Loudéacien Fantin Gloux a décroché la médaille d’argent ce matin sur le circuit de Bagnoles de l’Orne, derrière le champion d’Europe Léo Bisiaux. Le coureur d’AG2R Citroën 19 a dominé l’épreuve prenant la tête à la fin du premier tour, poursuivant son « one man show » tout au long de l’épreuve. « J’oublie que je suis champion d’Europe et j’essaie de faire ma course. Aujourd’hui, il fallait faire attention de ne pas partir à la faute sur ce circuit très technique », précisait le coureur d’Auvergne Rhône-Alpes. Déjà deux maillots cette année, jamais deux sans trois comme dit le proverbe. Il ne lui manque plus que l’arc-en-ciel à Hoogerheide les 4 et 5 février prochains. Puis ce sera la route fin mars, au sein d’AG2R Citroën 19. Se posera ensuite rapidement un choix, cyclo-cross ou route ? « Je pense que les deux sont possibles lorsque l’on voit ce que font des coureurs comme Van Der Poel ». Si l’occasion de passer pro se présente, il entend, dans tous les cas, défendre son point de vue auprès d’un futur employeur de poursuivre dans les deux disciplines.

            Objectif Hoogerheide

            Dominé par le champion d’Europe, ce championnat a tenu ses promesses, car derrière la bataille pour la deuxième place fut âpre à moins de 30 secondes du vainqueur. « Léo a accéléré à la fin du premier tour. Je n’ai pas suivi, pour ne pas exploser sur ce circuit très technique », explique Fantin Gloux. Parti prudemment donc, le Breton a géré sa course, attendant son heure. « Il y avait plein de Bretons sur le circuit. Je ne m’attendais pas à cela et ça m’a vraiment donné des ailes ». Il prenait l’ascendant sur le Francilien Jules Simon dans l’avant dernier tour. « Puis  j’ai tout mis dans le dernier tour. Ça s’est fait à la pédale ».

            Dans trois semaines à Hoogerheide, c’est sans doute dans cette catégorie junior que les chances de médailles de la sélection tricolore sont les plus nombreuses. Léo Bisiaux a annoncé qu’il prendra le départ pour gagner. Après son titre de champion d’Europe, il était obligé d'annoncer la couleur. Quant à Fantin Gloux, il espère faire une bonne fin de saison, avec à la clé une participation aux Mondiaux. Mais il part dans l’inconnu de son propre aveu et ne fait pas de plans sur la comète pour Hoogerheide. « C’est une course d’un jour, alors tout est possible. Je ferai de mon mieux ».

            ALR

             

          • Bagnoles-de-l'Orne ( 61 )
Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier
Annonces

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite