• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

73 20220628TDF0004 A.S.O. Pauline Ballet.jpg
Tour de France 2022: allez les Bretons !
OK
Actualités
          • La Sportbreizh #3 : Guichard anéantit l’opposition.
          • Le coureur locminois a bénéficié d’un manque de réactivité du peloton réduit à une trentaine de coureurs, ce qui n’enlève rien à sa très belle victoire au général gagnée à la pédale.
          • La Sportbreizh #3 : Guichard anéantit l’opposition.
          • La Sportbreizh #3 : Guichard anéantit l’opposition.
          • La Sportbreizh #3 : Guichard anéantit l’opposition.
          • La Sportbreizh #3 : Guichard anéantit l’opposition.
          • La Sportbreizh #3 : Guichard anéantit l’opposition.
          • The show must go on ! L’expression vaut également pour le cyclisme. C’est du moins l’opinion de Gurvan Musset : « Vendredi, certaines voix expliquaient que c’était folie de donner le départ sous une telle chaleur. Aujourd’hui d’autres prétendent qu’il faut annuler la course pour cause de mauvais temps. Chaque année, il y a de moins en moins de courses cyclistes. S’il faut annuler celles qui restent, parce qu’il fait chaud, parce qu’il vente, parce qu’il pleut ou parce qu'il fait tiède, il n’y en aura plus beaucoup », pronostique le directeur de Sportbreizh !

            Ce coup de gueule ne signifie pas qu’il ne faut pas s’adapter aux circonstances. C’est ce qui a été fait dimanche matin pour l’ultime étape Argol - Argol qui devait sillonner la presqu’île de Crozon. En raison du coup de vent qui balayait le littoral finistérien, devant l’impraticabilité du gwennojen au haut de Landevennec, ajoutée aux chutes d’arbres, devant les bourrasques constatées à la Pointe des Espagnols susceptibles de provoquer des dégâts dans le peloton, l’organisateur décida de faire l’étape sur un circuit redessiné autour d’Argol. Un beau circuit de 9,7 kilomètres à parcourir 13 fois. Réunis à 11h45, les directeurs sportifs acquiescèrent. Le peloton pouvait s’élancer à 12h45 avec seulement quinze minutes de retard sur le départ prévu : "Nous sommes des gens responsables, nous sommes aussi des pères et des mères de coureurs. Nous savons évidemment jusqu'où ne pas aller trop loin !"

            Guichard et Guillon font le show

            Partis sous l’averse, les coureurs avaient sans doute envie d’en finir le plus rapidement possible, dont deux en particulier, le Locminois Mickaël Guichard et le Lavallois Célestin Guillon. Le duo porta une attaque au premier tour. Le peloton ne les reverra plus.
            Sur la ligne de départ, Mickaël Guichard ne semblait pourtant pas une menace, pointé à plus de quatre minutes à l’issue de la première étape. Quant à Célestin Guillon, il était encore plus loin. Les leaders du général leur avaient-ils octroyé un bon de sortie pour l’étape ? A chaque tour, les deux hommes accroissaient leur avance, frôlant rapidement les trois minutes. Lomig Le Clec’h essaya bien de contre-attaquer en compagnie de quelques coureurs, plus peut-être pour essayer de se défaire du leader Titouan Margueritat que de revenir sur les échappés comme la veille à Plougastel-Daoulas.

            34 rescapés

            C’est peut-être dans les nombreux abandons qu’il faut chercher l’explication du manque de réactivité du peloton, devenu squelettique au fil des tours. Seuls 34 rescapés ont franchi la ligne finale et ont fait preuve du plus grand des respects face à la course, au public et aux organisateurs.

            Aux deux tiers de la course, Mickaël Guichard avait bouché ses quatre minutes de retard sur le maillot jaune, totalement isolé au sein du peloton, ses équipiers ayant abandonné.

            Restaient encore les Dinannais pour aider Maxime Cam, 3e du général, mais seul Clément Alléno semblait encore vaillant. Johan Le Bon, pas à son aise sur cette Sportbreizh, était contraint à l’abandon. Guichard, lui pouvait encore compter sur trois Locminois, Stéfan Bennett, Jean-Louis Le Ny et Jocelyn Baguelin, pour protéger sa fuite.
            A deux tours de l’arrivée, le chrono affichait six minutes d’avance pour les fuyards. La cause était entendue. Guillon gagnait l’étape. La Sportbreizh 2022 connaissait son vainqueur, Mickaël Guichard.

            Quant aux organiateurs, ils tenaient à apporter une précision essentielle : "Nous n'avons connu qu'une intervention des secours suite à une chute sans gravité, en début de première étape ce vendredi. et sur les deux autres jours : rien, pas une intervention de nos secours."

            Albert LE ROUX

             

          • Classements

            Classementspdf - 408 Ko

            En savoir Plus
            Classements

            Classementspdf - 408 Ko

          • Argol ( 29 )
Rechercher une actualité
Votre recherche
Page spécialeTaper le début du nom de la page spéciale et choisir dans la liste.
Publiée du
Calendrier
Au
Calendrier

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite