• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

70 090521 TW 072  Gus Sev.jpg
Bientôt la reprise !
OK
Billets
          • Le 12/07/2014
          • Danke schön !

          • Danke schön !
          • Oui, à qui pourrait, à qui devrait s'adresser ce grand merci lancé par celui qui a marqué le début du Tour de France 2014 ? Marcel Kittel doit en grande partie ses victoires à... Warren Barguil ! Enfin, surtout à ses dirigeants qui ont fait un choix. Le Tour, c'est comme un grand resto gastro : le menu est somptueux mais il n'est pas donné ! Le problème, déjà, c'est que les places sont chères et qu'il faut réserver très longtemps à l'avance, sans d'ailleurs être certain de trouver un p'tit bout de table entre la porte des toilettes et celle de la cuisine. Ensuite, si vous avez la chance de vous asseoir dans la grande salle, arrive le moment où vous découvrez le prix du menu. Rares sont ceux qui peuvent commander à la carte ou même choisir un menu complet.

            Pour la plupart des convives, c'est entrée ou dessert... Pour d'autres, ce sera uniquement un plat du jour, une carafe d'eau et peut-être quelques miettes. Le problème des équipes françaises invitées à cette belle table somptueuse, c'est qu'elles ont souvent des difficultés à choisir ! Chez Giant-Shimano, on a fait les comptes avant le début de la fête et on s'est rendu compte que le menu complet était cher et un peu trop lourd. On a donc pris une bonne entrée et un p'tit plat mais surtout pas de dessert. Et histoire de ne pas perdre de temps, on a uniquement choisi des convives qui voulaient manger la même chose. Ef-fi-ca-ci-té !

            Je sors de table et je m'explique... Le sprint et sa préparation ne figurent décidément pas dans la culture des équipes françaises. Oui, nous avons des sprinteurs ô combien talentueux mais nous ne sommes pas prêts de trouver une formation qui s'achètera la locomotive ultra-puissante et les wagons qui vont avec pour lancer son rapide champion sur les rails de la belle gagne internationale ! Autour de Kittel, on a fait le ménage et on a pensé le Tour de France 2014 en fonction du colosse Allemand. Vous imaginez le problème des patrons de l'équipe néerlandaise si Warren Barguil avait signé un début de saison (encore plus) formidable ? Avant même le départ du Tour, le train de Marcel déraillait... Déjà cette saison, il a donc fallu faire un choix ! Entrée ou dessert... Le sprint ou les bosses... Des étapes ou un bon général ! En France, on a l'impression que l'on veut tout goûter sur la carte mais que l'on ne finit jamais son assiette.

            N'en déplaise donc à Kittel, s'il a gagné encore plus de galons sur la route du Tour, c'est grâce à notre Warren. Mais dans un an ou deux, le jeune Breton sera encore plus affamé et il aura même sa table réservée, attitrée au centre du restaurant, à cette place très en vue et donc très recherchée ! Il y retrouvera d'ailleurs les Coquard et Démare... Espérons que ces trois jeunes convives soient alors extrêmement bien accompagnés : c'est la condition sine qua non pour passer un très bon moment, non ? 

            Gurvan Musset

             

             

Annonces

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite