• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

41 Capture d e cran 2018 10 02 a  22.43.17.jpg
Place au cyclo-cross !
OK
Billets
          • Gurvan MUSSET
          • Gurvan MUSSET
          • Le 02/02/2020
          • Matière à rêver ?

          •  

            Ceux qui pensait apercevoir les Alpes et leurs alpages ou les splendides villas des berges du lac de Zurich en ont été pour leurs frais. Entre les hangars et les pistes de l'aéroport de Dübendorf, la carte postale suisse n'était pas à la hauteur de la réputation de ce joli pays.

            Bien évidemment, l'organisation d'un mondial nécessite aujourd'hui de vastes infrastructures pour accueillir les équipes, le public, les riches partenaires et les incontournables médias. La place est comptée et il faut caser tout le monde pour espérer rentrer dans ses frais.

            On est très très loin de ces championnats du Monde organisés dans la brousse, entre deux prairies, un chemin, des talus et un troupeau de génisses. En 1982, la petite commune de Lanarvily accueillait les championnats du Monde sur ses terres. Autant vous dire que cette page est définitivement tournée: une telle organisation est devenue impossible dans le CX moderne.

            J'entends d'ici les "Il faut vivre avec son temps". Oui, bien évidemment, il faut accepter les nouvelles contraintes si l'on veut continuer à figurer parmi les meilleures organisations de cyclo-cross et si l'on veut médiatiser son sport en satisfaisant les nécessaires sponsors.

            Reste tout de même à se poser la question qui peut fâcher : au-delà de l'exploit de VdP, avez-vous pris votre pied en regardant cette course à la télé ? Pensez-vous que le cyclo-cross puisse attirer à lui de nouveaux pratiquants, de nouvelles nations en proposant de tels circuits ? Je ne suis pas certain que Dübendorf fasse rêver les jeunes cyclistes et les engage à se lancer dans la pratique de cette belle discipline. Le VTT "risque" de capter un grand nombre de pratiquants qui pourront découvrir des circuits bien plus sympas. Et cela se fera au détriment du cyclo-cross.

            Il faut donc trouver le juste point d'équilibre entre le site techniquement praticable pour les organisateurs et leurs partenaires, et le site qui sera également agréable à regarder. Ce dimanche, c'est bien la première fois que je regardais un CX sur un circuit qui ne comportait aucun arbre ! Finalement, on aurait pu organiser ce mondial en salle, sous un grand hall d'expo.

             

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite