• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Partager sur

 

41 Capture d e cran 2018 10 02 a  22.43.17.jpg
Place au cyclo-cross !
OK
Billets
          • Gurvan MUSSET
          • Gurvan MUSSET
          • Le 10/02/2021
          • Ne lâchons rien !

          •  

            Ne lâchons rien !

            Voilà le premier message du Comité Régional. Ses dirigeants ne baisseront pas les bras et travaillent activement aux possibilités qui peuvent se présenter malgré la crise sanitaire. L’exemple récent de l’Essor Basque, mais aussi la grande motivation des organisateurs de la Route Bretonne nous prouvent qu’une reprise est possible. L’organisation d’un Championnat de France de Cyclo-Cross à Saint-Quentin en Yvelines le démontre aussi ! N’oublions pas non plus que la Bretagne a été la première à relancer la saison en 2020 à Argol et Plouhinec.

            Nous sommes responsables

            Le Comité Régional, tout comme la FFC, a engagé des discussions avec les pouvoirs publics. Le message sera clair, les acteurs du monde du vélo sont responsables et ils l'ont prouvé en 2020: ils savent organiser en période de pandémie. Le Comité précise qu'il est urgent d'attendre avant d'annuler ou de reporter les épreuves. Les toutes premières courses n’auront pas lieu mais nul ne sait de quoi le mois de mars sera fait. Nombreux sont ceux qui pensaient que nous allions vers le confinement, nombreux sont ceux qui pensaient que les vacances de février se dérouleraient entre quatre murs… Nous ne pouvons pas préjuger de la suite des événements.

            Il faudra l'accepter !

            Dans les jours qui arrivent, le Comité de Bretagne communiquera une série de propositions alternatives d’épreuves qui respectent les consignes sanitaires. Il est évident que les courses n’auront pas forcément cette année la même allure, la même ferveur, le même plateau que d’habitude. Il faudra l’accepter pour travailler à une reprise, à un mode opératoire différent. Il y va du dynamisme de notre sport !

            Pas insurmontable

            Les règles sanitaires sont essentielles mais ne sont pas insurmontables. Les Bretons et notamment Sportbreizh ont prouvé l’an passé leur faculté d’adaptation. Il faut donc démontrer aux organisateurs qu’ils peuvent facilement respecter ces règles, d’autant que nos licenciés ont déjà prouvé qu'ils savent évidemment respecter les consignes. Sans doute, des comités viendront à manquer de bénévoles. Il faudra alors que les clubs -via leurs dirigeants, les parents, les coureurs- se mobilisent pour aider le voisin qui ose organiser.

            Une aide financière

            Le principe d’une aide financière aux organisateurs qui maintiendront un événement en début de saison est acté par le Comité de Bretagne. Le Bureau Exécutif du Comité Régional de Bretagne, en lien avec les Comités Départementaux doit en affiner les modalités dans les prochains jours.

            Solidarité

            Tout le monde du vélo est embarqué dans cette même galère totalement inédite et nous allons donc devoir faire preuve de solidarité et de réactivité pour sauver la saison.  Ne pas garantir de courses à nos jeunes, c’est mettre gravement en péril l’avenir de notre sport : certains jetteront l’éponge, d’autres baisseront forcément de niveau. 

            Nous voici sur la deuxième saison impactée… Qui nous dit qu’il n’y en aura pas une troisième, voire pire encore ?
             
            Nous côtoyons tous des coureurs qui se préparent depuis des semaines dans le froid de l’hiver et qui ont désormais envie d’en découdre : ils ont fait l’effort de reprendre l’entrainement, on ne peut pas les délaisser et abandonner ! C’est à nous tous de faire front commun pour qu’il subsiste un calendrier breton avant le mois de juillet. 

             

             

Mentions légales | Designed by diateam | Powered by diasite